Mise en place du Cadre mondial pour les services climatologiques world map

 

Parcours professionnel des membres de l'Équipe spéciale de haut niveau chargée du Cadre mondial pour les services climatologiques

  1. M. Joaquim Chissano (Mozambique)
  2. M. Jan Egeland (Norvège)
  3. M. Angus Friday (Grenade)
  4. Mme Eugenia Kalnay (Argentine/États-Unis d’Amérique)
  5. M. Ricardo Lagos (Chili)
  6. Mme Julia Marton-Lefèvre (Hongrie/France/États-Unis d’Amérique)
  7. M. Khotso Mokhele (Afrique du Sud)
  8. Mme Chiaki Mukai (Japon)
  9. Mme Cristina Narbona Ruiz (Espagne)
  10. M. Rajendra Singh Paroda (Inde)
  11. M. Qin Dahe (Chine)
  12. M. Emil Salim (Indonésie)
  13. M. Mahmoud Abu-Zeid (Égypte)
  14. Mme Fiame Naomi Mata’afa (Samoa)

 

 

  Chissano
   

M. Joaquim Alberto Chissano (Mozambique) a été le deuxième Président du Mozambique pendant 19 ans, du 6 novembre 1986 au 2 février 2005. Il a étudié la médecine au Portugal. En 1962, il a rallié le Front de libération du Mozambique (FRELIMO) en tant que membre fondateur. En 1974, il est devenu Premier Ministre du gouvernement de transition qui a conduit le Mozambique à proclamer son indépendance. En 1975, M. Chissano a été nommé Ministre des affaires étrangères. En tant que chef d’État, il a mené dans le pays de grandes réformes socio-économiques qui ont abouti à l’adoption de la Constitution de 1990, conduisant le Mozambique à choisir un système multipartite et un marché libre. M. Chissano a occupé des postes élevés dans plusieurs organisations internationales: il a été Président de la Communauté des pays lusophones (CPLP), président de la Communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC), Président de l’organe de la SADC chargé de la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité et Président de l’Union africaine. Lorsqu’il a quitté ce poste, en 2005, il a été nommé par M. Kofi Annan envoyé du Secrétaire général de l’ONU pour le Sommet de 2005 sur l’examen de la mise en œuvre de la Déclaration du Millénaire et envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU en Guinée-Bissau. Il fait partie du Club de Madrid, du Hunger Project (conseil d’administration) et de l’Institution Nelson Mandela (pour la science et la technologie). Il est actuellement Président de la Fondation Joaquim Chissano et du Forum des anciens chefs d’État et de gouvernement africains (Forum africain).

  Egeland
   

M. Jan Egeland (Norvège) est Directeur exécutif de l’Institut norvégien des affaires internationales et maître de conférences à l’Université de Stavanger. Il a été Sous-Secrétaire général de l’ONU aux affaires humanitaires et coordinateur des secours d’urgence de juin 2003 à décembre 2006. Pendant 30 ans d’expérience humanitaire auprès de l’ONU, de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, du Gouvernement norvégien et de diverses ONG, il s’est rendu ou a travaillé dans plus de 100 pays, attirant l’attention internationale sur des catastrophes humanitaires ou écologiques. En 2005, il a lancé les réformes humanitaires mondiales qui ont conduit à un apport de 115 États Membres de l’ONU au Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies. Elles ont aussi conduit à une capacité d’interventions internationales plus prévisibles, les institutions de l’ONU, les gouvernements et les ONG travaillant désormais sur la base de groupes thématiques. M. Egeland a été conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la prévention et la résolution des conflits (2006-2008) et pour l’assistance internationale à la Colombie (1999-2001). Il a été Secrétaire général de la Croix-Rouge norvégienne de 2002 à 2003. De 1990 à 1997, il a été Secrétaire d’État auprès du Ministère norvégien des affaires étrangères. M. Egeland possède une maîtrise en sciences politiques de l’Université d’Oslo. Il a beaucoup publié et reçu divers prix pour ses travaux sur des questions humanitaires et de résolution de conflits. En 2008, il a publié A Billion Lives – An Eyewitness Report from the Frontlines of Humanity.

  Friday
   

M. Angus Friday (Grenade) a été Représentant permanent de la Grenade auprès de l’ONU et Président de l’Alliance des petits États insulaires (AOSIS) de 2007 à 2009. Il a été Directeur et Directeur général de Glenelg Spring Water Inc. à la Grenade, entreprise dans laquelle il est entré en 1997, et Président-Directeur général d’Atlantean Inc., à la Grenade, cabinet d’experts-conseil en développement économique qu’il a fondé en 2001. En 2006, M. Friday a mis au point une stratégie financière pour la stratégie nationale de la Grenade en matière d’exportation. La même année, il a été nommé Président du Garden Group, Vice-Président de l’Office du tourisme de la Grenade et Directeur de Petro Caribe Grenada Ltd. De 1997 à 2001, il a été Président-Directeur général d’IntegriSys Ltd., entreprise d’informatique médicale employant des techniques liées à Internet, qu’il avait fondée. De 1995 à 1997, il a été Directeur général de Health Systems Integrated Ltd., entreprise de technologie médicale qu’il a cofondée et qui a créé le premier intranet du Service national de la santé. De 1993 à 1995, M. Friday a été médecin chargé des services médicaux pour la société pharmaceutique Merck & Company, au Royaume-Uni, où il a créé des groupes nationaux «multi-fund» avec de grands généralistes britanniques. M. Friday a obtenu un doctorat en médecine de la St. George’s University School of Medicine de la Grenade et une maîtrise en gestion commerciale de la Strathclyde Graduate Business School, en Écosse. M. Friday est actuellement consultant auprès de la Banque mondiale.

  Kalnay
   

Mme Eugenia Kalnay (Argentine/États-Unis d’Amérique) est au premier plan de la prévision et de l’analyse numériques du temps et du climat, et notamment de l’assimilation des données et de la prévision d’ensemble. En 2009, on lui a décerné le cinquante-quatrième prix de l’Organisation météorologique internationale, prix international le plus prestigieux dans les domaines de la météorologie et de la climatologie. En 1965, elle a obtenu une licence de l’Université de Buenos Aires, en Argentine. En 1971, elle a été la première femme à obtenir un doctorat en météorologie du Massachusetts Institute of Technology et la première femme professeur du Département de météorologie de l’Institut. Mme Kalnay, auteur de plusieurs ouvrages, a obtenu divers prix, dont la médaille d’or de la NASA pour réalisation scientifique exceptionnelle (1981), le prix Jule G. Charney de l’American Meteorological Society (1995) et la chaire Eugenia Brin d’assimilation des données (2008). Elle fait partie de l’Académie américaine d’ingénierie. Actuellement, elle est professeur éminent du Département des sciences atmosphériques et océaniques de l’Université du Maryland, aux États-Unis.

  Lagos
   

M. Ricardo Froilán Lagos Escobar (Chili) est un avocat, un économiste et un politicien social-démocrate. Il a été Président du Chili de 2000 à 2006. Sa présidence a été marquée par l’amélioration de l’infrastructure du pays, la création d’une assurance-chômage, un programme d’assurance maladie garantissant la couverture de divers troubles médicaux, le programme de logement «Chile Barrio», l’école obligatoire jusqu’à 12 ans et le remaniement de la constitution. Après sa présidence, en 2006, M. Lagos a créé une fondation à Santiago appelée Democracia y Desarrollo (démocratie et développement). De 2006 à 2008, il a été Président du Club de Madrid, organisation réunissant 66 ex-chefs d’État et de gouvernement créée pour renforcer la démocratie dans le monde. Il a coprésidé le conseil d’administration de l’Inter-American Dialogue. Depuis mai 2007, il est envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le changement climatique. Actuellement, il enseigne le développement politique et économique à la Brown University, aux États-Unis.

  Marton
   

Mme Julia Marton-Lefèvre (Hongrie/France/États-Unis d’Amérique) est Directrice générale de l’Union mondiale pour la nature (UICN), qui réunit des gouvernements, des ONG et des scientifiques dans un partenariat mondial unique comportant plus de 1 000 membres. Auparavant, elle a été rectrice de l’Université pour la Paix, mandatée par l’ONU, Directrice exécutive de LEAD International et Directrice exécutive du Conseil international pour la science (CIUS). Elle fait partie du conseil d’administration de l’Institut international pour l’environnement et le développement, du conseil de gestion de la Bibliotheca Alexandrina, du Conseil de UPEACE et de la Charte de la Terre. Avant cela, elle a fait partie des conseils de l’Institut des ressources mondiales et de l’Institut international de recherche sur le climat et la société, du Conseil consultatif international de la Fondation Lemelson, des conseils consultatifs environnementaux de la Dow Chemical Company et de la Société Coca-Cola et du Conseil chinois pour la coopération internationale sur l’environnement et le développement. Elle a également fait partie du Comité de la science et de la technologie dans les pays en voie de développement (COSTED) du CIUS et du Groupe d’experts sur la promotion des capacités scientifiques et techniques mondiales au XXIe siècle de l’InterAcademy Council. Mme Marton-Lefèvre a fait partie du Comité international d’organisation de la deuxième Conférence mondiale sur le climat. Elle a contribué activement au processus de création du PMRC et du SMOC.

  Mokhele
   

M. Khotso Mokhele (Afrique du Sud) est Président ne participant pas à la gestion du conseil d’administration d’Impala Platinum Holdings Ltd (Implats) depuis 2004. De plus, il est Président ne participant pas à la gestion du conseil d’administration d’Adcock Ingram Holdings Ltd, d’African Oxygen Ltd, de Zimbabwe Platinum Holdings Ltd et de Tiger Brands Ltd. M. Mokhele a obtenu un B.Sc. en agriculture à l’Université de Firt Hare (Afrique du Sud) ainsi qu’un M.Sc. en sciences de l’alimentation et un Ph.D. en microbiologie à l’Université de Californie (États-Unis d’Amérique). Il a aussi mené à bonne fin le programme de perfectionnement Standford dispensé à la Graduate School of Business de l’Université de Standford. M. Mokhele a en outre été Vice-Président pour la planification et l’examen des activités scientifiques au CIUS (2005-2008) et Président du Comité de planification et d’examen des activités scientifiques du CIUS (2005-2009). Il a été Président fondateur et Directeur général de la National Research Foundation (1999-2006), Vice-Président puis Président-Directeur général de la Foundation for Research Development (1992-1999) et Président fondateur de l’Académie des sciences d’Afrique du Sud (1996-1998). M. Mokhele a exercé les fonctions de Représentant de l’Afrique du Sud auprès du Conseil exécutif de l’UNESCO (1997-2001) et de Président du Comité spécial du Conseil exécutif de l’UNESCO (1999-2001). Il a également exercé les fonctions de Président de la National Skills Authority chargée de conseiller le Ministre sud-africain du travail (2005-2007).

  Mukai
   

Mme Chiaki Mukai (Japon) est un médecin japonais (doctorat de l’Université Keio) et une chirurgienne. En 1983, elle a été nommée résidente en chef en chirurgie cardiovasculaire et, plus tard, maître-assistant à l’Université Keio. En 1985, elle a été choisie par l’Agence nationale japonaise de développement spatial (NASDA) comme l’un des trois candidats japonais pour une mission à bord d’une navette spatiale américaine et, en 1994, elle s’est embarquée pour la deuxième mission du Laboratoire international de microgravité. En tant qu’astronaute scientifique de la NASDA, elle est devenue scientifique invitée du Centre spatial Johnson de la NASA de 1987 à 1988. Depuis 1992, elle est professeur associé du département de chirurgie de l’école de médecine de l’Université Keio. En 1998, elle s’est de nouveau rendue dans l’espace en tant que spécialiste de la charge utile avec le sénateur américain J. Glenn, premier américain à avoir été mis sur orbite autour de la Terre. De 2004 à 2007, Mme Mukai a été professeur associé de l’Université internationale de l’espace, où elle a enseigné la gestion de la santé pour les missions dans la Station spatiale internationale et la recherche médicale dans l’espace. Depuis octobre 2007 et jusqu’à ce jour, Mme Mukai est chef du Bureau de recherche biomédicale spatiale relevant de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA).

  Ruiz
   

Mme Cristina Narbona Ruiz (Espagne) a obtenu un doctorat d’économie de l’Université de Rome. De 2004 à avril 2008, elle a été Ministre de l’environnement du Gouvernement espagnol. Pendant cette période, l’Espagne est devenue le troisième plus grand producteur d’énergie éolienne au monde. De 1985 à 1991, elle a été Directrice générale de la Mortgage Bank en Espagne. En 1991, elle a été nommée Directrice générale du logement et de l’architecture au Ministère des travaux publics, des transports et de l’environnement. En 1993, elle a été nommée Secrétaire d’État à l’environnement. Elle a également été porte-parole adjointe du Groupe socialiste à la Commission parlementaire sur l’environnement. En mars 2004, elle a été élue députée de Madrid au Congrès. En mai 2008, Mme Narbona Ruiz a été nommée Représentante permanente de l’Espagne auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Elle a présidé la Conférence de l’OMM sur les applications et les avantages économiques et sociaux des services météorologiques, climatologiques et hydrologiques (Madrid, mars 2007). Mme Narbona Ruiz est professeur d’économie internationale à l’Université de Séville.

  Paroda
   

M. Rajendra Singh Paroda (Inde) est un spécialiste de l’agriculture de réputation mondiale qui a obtenu plusieurs missions et portefeuilles importants sur le plan national et international. Il a été notamment Président du conseil d’administration de l’Institut international de recherches sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) de 1997 à 1998 et Directeur général du Conseil indien de la recherche agronomique de 1994 à 2001. Il fait partie du Conseil consultatif en matière de politique du Centre australien pour la recherche agronomique internationale (ACIAR) et du conseil d’administration des bureaux agricoles internationaux du Commonwealth (CABI). M. Paroda est Président de l’Académie nationale indienne des sciences agricoles (NAAS) et membre de l’Académie indienne des sciences et de l’Académie des sciences du tiers monde (TWAS). Il a été Président du Forum mondial sur la recherche agronomique (GFAR) et Secrétaire exécutif de l’Association Asie-Pacifique des institutions de recherche agronomique (APAARI). M. Paroda a reçu plusieurs prix et honneurs prestigieux dont le prix Norman Borlaug (2006) et le prix Padma Bhushan (1998).

  Dahe
   

M. Qin Dahe (Chine) est un glaciologue et le premier Chinois à avoir atteint le pôle Sud en tant que membre de l’Expédition internationale de traversée du pôle Sud, en 1989. M.Qin est membre de l’Académie chinoise des sciences et de l’Académie des sciences du tiers monde. Il est considéré comme l’un des scientifiques chinois les plus éminents. Il a été administrateur de l’Administration météorologique chinoise et Représentant permanent de la Chine auprès de l’OMM de 2003 à 2007. Il a fait partie du Comité mixte pour l’Année polaire internationale 2007-2008. M. Qin a reçu en 2008 le cinquante-troisième prix de l’Organisation météorologique internationale pour ses réalisations sur la cryosphère et la recherche climatologique, son rôle de premier plan dans la préparation des rapports d’évaluation scientifique du GIEC et son apport aux services météorologiques sur le plan national et international. M. Qin est colauréat du prix Nobel pour la paix décerné au Groupe de travailI du GIEC lors de la quatrième période d’évaluation.

  Salim
   

M. Emil Salim (Indonésie) est économiste. Il possède des doctorats d’économie de l’Université d’Indonésie et de l’Université de Californie à Berkeley, aux États-Unis. Il a été Ministre d’État à la population et à l’environnement en Indonésie pendant près de 15 ans et a obtenu divers postes au gouvernement, dont ceux de Ministre d’État à la réforme administrative et de Vice-Président du Conseil national de la planification (1970-1973), de Ministre des transports, des communications et du tourisme (1973-1978), de Ministre d’État à la supervision du développement et à l’environnement (1978-1983) et de Ministre d’État à la population et à l’environnement (1983-1993). Sur le plan international, M. Salim a joué un rôle distingué dans divers organes et actions liés à l’environnement. Il a été Vice-Président du Conseil consultatif de haut niveau de l’ONU sur le développement durable (1992) et membre de la Commission de l’OMS sur la santé et l’environnement. Il a été membre de la Commission mondiale de l’ONU sur l’environnement et le développement (1984-1987), Président de la dixième Commission de l’ONU sur le développement durable (2001-2002) et Président du Comité préparatoire du Sommet mondial sur le développement durable (2002). Il a été Coprésident de la Commission mondiale des forêts et du développement durable et Président de la troisième Conférence des ministres de l’environnement de l’ANASE  M. Salim a également soutenu les travaux de nombreuses ONG sur des questions relatives à l’environnement.

  Abu-Zeid
   

M. Mahmoud Abu-Zaid (Égypte) est un expert de la gestion de l’eau. Il a été Ministre des ressources en eau et de l’irrigation du Gouvernement égyptien de 1997 à 2009. Avant cela, il a été Président du Centre national égyptien de recherche sur l’eau. Titulaire d’un doctorat en génie des eaux souterraines de l’Université de Californie, aux États-Unis, il possède une longue expérience internationale de l’enseignement et de la recherche. Il est actuellement Président du Conseil arabe de l’eau, ayant dirigé le Conseil mondial de l’eau, plate-forme internationale comprenant de multiples parties prenantes, depuis sa création en 1996 jusqu’en 2003, dont il est toujours Président honoraire. Membre de l’Institut de développement économique et de la Banque mondiale, il fait aussi partie du Conseil consultatif du Secrétaire général de l’ONU sur l’eau et l’assainissement. Il a été Président du conseil d’administration du Fonds africain pour l’eau de 2005 à 2009. M. Abu-Zaid a obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux prestigieux dont la médaille de la République du premier ordre, le grand prix mondial de l’eau du Roi Hassan II (2003) et le prix de l’American Society for Irrigation and Drainage (1996).

  portrait
   

Mme Fiame Naomi Mata'afa est une grand-chef samoane et un membre de rang élevé du Conseil des ministres du Samoa. Elle est l’un des plus anciens membres du Parlement, où elle représente la circonscription électorale de Lotofaga, du district politique d’Atua. Depuis plus de 30 ans, Fiame Mata'afa travaille et sert de modèle de rôle pour la promotion et l’avancement de l’égalité socio-économique et politique pour les femmes et filles du Samoa, à travers ses engagements auprès d’ONG et ses actions en tant que politicienne et Ministre de l’éducation. Elle a été Ministre de l’éducation pendant 15 ans (trois mandats). Elle est actuellement Ministre du développement de la femme et du développement communautaire et social au Samoa. Elle est le Vice‑Chancelier de l’Université du Pacifique Sud et ancienne membre du Conseil exécutif de l’Unesco et du Commonwealth of Learning (COL). Elle a étudié les sciences politiques à l’Université Victoria à Wellington (Nouvelle-Zélande). Elle a été Présidente de l'Association chrétienne des jeunes femmes (YWCA) du Samoa et fut membre du Conseil exécutif de YWCA mondiale. Elle est actuellement Présidente Conseil national des femmes du Samoa et Présidente du Réseau Inailau pour le leadership des femmes (ILWN).

 

Nous contacter

Il est possible de nous contacter à l’adresse hlt[at]wmo.int


Notification de mise à jour automatique

S'inscrire pour être informé des dernières mises à jour:
Filtre antipourriel avec ChangeDetection

 

line

top

 

© Organisation Météorologique Mondiale | OMM , 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland -Nous contacter
Tel.: +4122730 8111 - Droits d'auteur | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité