Nouvelles / Communiqués de presse

L'OMM a modernisé la page «Presse et médias» de son site Web afin de présenter les actualités la concernant de façon plus conviviale.

Cette page regroupe des renseignements sur les communiqués de presse, les activités et les publications de l'OMM ainsi que l'actualité des Services météorologiques et hydrologiques nationaux du monde entier. Elle renvoie à des contenus publiés sur les médias sociaux et à des contenus multimédia, y compris ses séries très appréciées de bulletins météo de l'avenir.

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) publient leur Évaluation scientifique de l'appauvrissement de la couche d'ozone 2014, dans laquelle est passé en revue l'état de la couche d'ozone. Ce rapport est rédigé tous les quatre ans par le Groupe d'évaluation scientifique du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone. Il offre aux Parties au Protocole de Montréal des informations essentielles pour mener leurs activités de protection de la couche d'ozone et relever les défis associés au Protocole.

Un résumé de ce rapport, l'Évaluation à l'intention des décideurs, a été publié en septembre2014. L'Évaluation intégrale, fruit des travaux de quelque 300 scientifiques de 36pays, renferme des détails supplémentaires sur les moyens d'accélérer la reconstitution de la couche d'ozone.

En raison du réchauffement constant du Pacifique tropical ces deux derniers mois, les températures de surface de la mer ont atteint des niveaux correspondant à une anomalie ElNiño de faible intensité. Cependant, des signaux contradictoires émanent de l'atmosphère: certains indicateurs ont dépassé le seuil de manifestation du phénomène ElNiño mais d'autres sont restés neutres. Les prévisions des modèles et les avis des experts donnent à penser qu’un épisode El Niño de faible intensité pourrait s'installer avant la fin février 2015, avec une probabilité d’environ 70 %. Si cette hypothèse devait se confirmer, l'épisode serait très vraisemblablement de faible intensité et ne persisterait pas au-delà du premier trimestre. Des manifestations apparentées au phénomène ont déjà été observées dans plusieurs pays. Elles pourraient s'étendre à d'autres zones, qu'un véritable épisode survienne ou non. Les Services météorologiques et hydrologiques nationaux ainsi que d'autres organismes continueront de suivre de près la situation dans le Pacifique en vue de déceler l'apparition d'un épisode El Niño et d'en déterminer les manifestations les plus probables au plan local.

Suite