Prix Nobel attribué au GIEC world map
Accueil

L’OMM félicite les lauréats du prix Nobel de la paix 2007: le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et M. Al Gore

Déclaration de M. Michel Jarraud,
Secrétaire général de l’OMM
Genève, le 12 octobre 2007

 

«Décerner le prix Nobel de la paix au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) souligne le rôle majeur que joue la science pour tenter d’expliquer la responsabilité de l’homme dans le changement climatique et pour promouvoir des mesures visant à réduire les préjudices causés à notre planète» a déclaré M. Michel Jarraud, Secrétaire général de l’OMM, qui coparraine le GIEC et abrite son Secrétariat.

Mme Christ et Mr Jarraud

Genève, le 12 octobre 2007 — Le Secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud, et la Secrétaire du GIEC, Renate Christ, félicitent Rajendra Pachauri, Président du GIEC. (Photo: KEYSTONE/Martial Trezzini)

 

Le GIEC a été créé conjointement par l’OMM et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) en 1988 afin de fournir aux dirigeants et aux pouvoirs politiques des informations objectives sur la question complexe du changement climatique, notamment sur ses incidences environnementales et socio-économiques, ainsi que des amorces de réponses envisageables.

«En décidant de décerner cette prestigieuse distinction au Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, et, à travers lui, à la communauté scientifique tout entière, le Comité du prix Nobel a salué le rôle de sensibilisation que le GIEC a joué s'agissant de l'impact des activités humaines sur le climat de notre planète,» a déclaré M. Jarraud au siège de l’OMM à Genève.

«Mieux comprendre, grâce à la science, et mieux surveiller les changements qui affectent notre planète peut contribuer à réduire la pauvreté et la vulnérabilité, à promouvoir un développement économique durable et une meilleure gestion des sols et des ressources en eau.»

Sous la présidence de M. Rajendra Pachauri, le GIEC fournit aux dirigeants du monde et aux responsables politiques de tous les pays des informations scientifiques dignes de foi sur les changements climatiques. M. Jarraud a précisé que l’octroi du prix Nobel de la paix au GIEC aidera ce dernier à renforcer ses travaux à travers le monde, notamment dans les pays en développement, afin de combler les lacunes scientifiques relatives aux phénomènes climatiques et de promouvoir des mesures d’adaptation et d’atténuation que les gouvernements puisse prendre pour protéger leurs concitoyens des catastrophes naturelles et des phénomènes météorologiques et climatologiques violents.

«Compte tenu de leurs ressources limitées, les pays en développement sont plus vulnérables aux incidences du changement climatique en termes de vies et d'investissements économiques. Grâce à une surveillance scientifique à l’échelle planétaire» a poursuivi M. Jarraud, «et aux preuves fournies par les évaluations du GIEC concernant le changement climatique, la communauté internationale est mieux éclairée sur les causes de ce changement et sur les actions à prendre afin d’essayer de renverser la tendance.

Être lauréate d’un prix Nobel de la paix est une lourde responsabilité pour la communauté scientifique toute entière. L’OMM est fermement engagée à apporter ici sa pleine contribution.»

Quatrième rapport d’évaluation du GIEC

Comité Nobel

Prix Nobel de la paix

top
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité