Media centre world map
Media centre
   

Nouvelle

17 April 2013

 

Le Comité des ouragans tire les enseignements de Sandy

Le Comité des ouragans de l’Organisation météorologique mondiale a approuvé des changements dans son système d’alerte et de veille des ouragans et des tempêtes tropicales afin de prendre en compte les enseignements tirés de Sandy – dont le nom a maintenant été retiré de la liste tournante des noms en raison des dégâts qu’il a causé en octobre 2012. Sandy sera remplacé par Sara.

Le Comité des ouragans a adopté une proposition de son Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) de Miami d’étendre le système de veille des ouragans et des tempêtes tropicales ainsi que les définitions des alertes, afin de permettre à ces veilles et alertes de demeurer actives une fois qu'un cyclone tropical passe au stade de post-tropical, lorsque celui-ci représente une menace importante pour les vies et les biens.

A l’avenir, le CMRS de Miami assurera une continuité de service en poursuivant la diffusion des avis pendant la phase post-tropicale lorsqu’une tempête représente une menace sérieuse pour les vies et les biens.

Ces changements ont été motivés par les défis particuliers posés par l’ouragan Sandy, qui est passé du stade d’ouragan à celui de cyclone post-tropical avant d’avoir touché les côtes des États-Unis. Ils seront incorporés dans le Plan opérationnel du comité des ouragans du conseil régional IV de l’OMM (Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes).

Réunion spéciale sur Sandy

Le comité s’est réuni à Curaçao du 8 au 12 avril afin de passer en revue la saison des cyclones tropicaux 2012 dans l’Atlantique et le Pacifique Nord et de préparer la prochaine saison en renforçant les services d’alerte et la coordination régionale. Il a consacré une réunion spéciale à Sandy, analysant sa formation dans les Caraïbes, son impact sur les États-Unis et son contrecoup au Canada à travers une transition extratropicale.

Sandy s’est formée comme une dépression tropicale le 22 octobre, puis a gagné en puissance en traversant l’est de la Jamaïque le 24 octobre. Elle a frappé Haïti et a touché terre à l’est de Cuba sous la forme d’un ouragan de catégorie 3, avec des vents soufflant jusqu’à 185 km/h, provoquant une onde de tempête atteignant 2 mètres de haut sur la côte, avec des vagues atteignant 9 mètres de haut. Le système a ensuite été rétrogradé en ouragan de catégorie 1 dans sa trajectoire au-dessus du centre et du nord-ouest des Bahamas mais s’est considérablement agrandi. Sandy a touché terre sous la forme d’un cyclone post-tropical près d’Atlantic City, New Jersey, avec des vents soutenus d’une vitesse maximale de 130 km/h.  En raison de sa taille exceptionnelle, Sandy a cependant provoqué une onde de tempête catastrophique sur les côtes du New Jersey et de New York. Les estimations préliminaires des autorités américaines chiffraient les dommages à près de 50 milliards de dollars, faisant de Sandy le second cyclone le plus dévastateur à avoir frappé les États-Unis depuis 1900. Au moins 147 victimes directes de Sandy ont été enregistrées dans le bassin Atlantique, dont 72 dans la région mi-Atlantique et nord-est des États-Unis. Il s’agit du plus grand nombre de victimes directes liées à un cyclone tropical en dehors des États du sud depuis l’ouragan Agnes en 1972.

Ondes de tempêtes

La plupart des victimes causées par Sandy aux États-Unis ont été dues à l’onde de tempête, et la majeure partie des victimes de l’onde de tempête ont été les personnes ne pouvant ou ne voulant pas quitter leur domicile malgré l’ordre d’évacuer. Les évaluations à posteriori révèlent que l’onde de tempête n’a pas été comprise du grand public car celui-ci assimile les ouragans aux dégâts du vent. Afin de remédier à l’absence de compréhension des incidences de l’onde de tempête, le Centre américain des ouragans diffusera des alertes aux ondes de tempêtes pour les États-Unis à compter de 2015.

Le Comité des ouragans examinera la possibilité de coordination de tous les systèmes de veille/d’alerte relatifs aux cyclones tropicaux (y compris les alertes aux ondes de tempêtes) lors de sa session de 2014.

Sandy remplacé par Sara

Le Comité des ouragans a accepté une requête du Centre national américain des ouragans de retirer le nom de Sandy de la liste tournante officielle des noms de cyclones tropicaux du bassin Atlantique. Il sera remplacé par Sara à compter de 2018.

Les noms des tempêtes sont réutilisés tous les six ans, à la fois pour le bassin Atlantique et celui du Pacifique Nord. Si une tempête a été meurtrière ou dévastatrice au point que donner à l'avenir son nom à une autre tempête pourrait heurter les sensibilités, alors le Comité des ouragans de l’OMM retire ce nom de la liste. Sandy est le 77e nom à être retiré de la liste de l’Atlantique depuis 1954.

Figurent notamment parmi les autres noms supprimés Irene (2011), Igor et Thomas (2010), Gustav, Ike et Paloma (2008) et Dennis, Katrina, Rita, Stan et Wilma (tous en 2005).

Davantage d’information sur le système d’attribution des noms de cyclones

Liste des noms retirés depuis 1954 

Communiqué de presse de l’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère

 

 

 

 

 

 

 

 

top
Top

line

Related items

Archive


 
© World Meteorological Organization, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Contact us Copyright | Privacy | Scams | Disclaimer |  Guidelines | Procurement | UN System | Accessibility