Media centre world map
Media centre
   

Nouvelle

19 juin 2013

 

 

L’OMM lance une initiative sur les données et les analyses à l’appui de l’évaluation des risques de catastrophes

Dans le cadre de ses efforts visant à renforcer et à coordonner les travaux internationaux sur la réduction des risques de catastrophe, l’Organisation météorologique mondiale a organisé le «Premier Atelier technique sur les normes relatives à la surveillance des aléas, aux bases de données, aux métadonnées et aux techniques d’analyse à l’appui de l’évaluation des risques.»

Du 10 au 14 juin, quelque 30 experts de renom ont pris part à cette manifestation, représentant des pays qui, systématiquement, supervisent et entretiennent des bases de données et analysent les aléas. Participaient également des correspondants des commissions et des programmes techniques de l’OMM, chargés d'élaborer les directives techniques et les normes de l’Organisation, ainsi que des organisations possédant une grande expérience dans l’évaluation des risques et la collecte de données relatives aux pertes et aux dommages.

Comprendre et quantifier les risques issus des catastrophes naturelles, telles que les sécheresses, les tempêtes et les inondations, permet de prendre des décisions éclairées en vue de réduire les incidences des catastrophes et d’accroître la résilience socio-économique. Les analystes du risque doivent, par conséquent, disposer de mesures, de bases de données, de métadonnées et de prévisions des caractéristiques des risques rigoureuses et cohérentes.

L’exposition et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles s’amplifient sous l’effet de l’augmentation des personnes et des actifs matériels (tels que les bâtiments, les infrastructures, les terres agricoles, etc.) implantés sur les zones à risque élevé. Les catastrophes font régresser le développement économique de plusieurs années, voire décennies, en particulier dans les pays moins développés. C’est pourquoi les gouvernements et les organisations comme l’OMM unissent leurs efforts à travers la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (SIPC) relevant de l’ONU afin de changer la conception des secours postérieurs à une catastrophe en une approche visant à accroître la résilience.

L’atelier organisé au siège de l’OMM a exploré les types d’informations sur les catastrophes qui son nécessaires pour analyser les risques et géoréférencer les données sur les dommages et les pertes. Il a inventorié les différentes approches utilisées actuellement dans le monde et a examiné comment les pays et les organisations définissaient, observaient, détectaient, cartographiaient et prévoyaient les divers types de risques. Sur la base de ces évaluations, l’atelier a formulé des recommandations et des priorités pour l’élaboration de directives et de normes applicables au suivi, à la détection et à l’analyse des risques d’origine météorologique, climatologique et hydrologique. Les recommandations de l’atelier orienteront la planification de l’OMM dans ce domaine pour les années à venir. La prochaine étape consistera à organiser, début 2014, la première réunion du Groupe consultatif d’experts sur l’analyse des aléas/risques récemment mis en place.

 

 

 

 

 

 

top
Top

line

Related items

Archive


 
© World Meteorological Organization, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Contact us Copyright | Privacy | Scams | Disclaimer |  Guidelines | Procurement | UN System | Accessibility