Nouvelles world map
Presse & Médias > Nouvelles
 

Archives nouvelles

juillet 2011
 
 

Le Forum sur l’évolution probable du climat dans la Corne de l’Afrique analyse les précipitations de juillet à septembre
état au 5 juillet 2011

jpeg Une grave sécheresse a persisté sur la plupart des régions du secteur oriental de la grande Corne de l’Afrique depuis le dernier trimestre 2010, avec des implications socio-économiques considérables.

Le Forum sur l’évolution probable du climat dans la Grande Corne de l’Afrique a publié une déclaration de consensus au terme de la réunion du 17 juin co-organisée par le Centre de prévision et d'applications climatologiques (ICPAC) relevant de L’Autorité intergouvernementale sur le développement, l’OMM, le Met Office du Royaume-Uni et d’autres partenaires.

Celle-ci affirme qu’il est de plus en plus probable que les précipitations soient au-dessus de la normale sur le centre du Soudan et l'ouest de l'Ethiopie pour la période allant de juillet à septembre. On entend par précipitations au-dessus de la normale les quantités de pluie enregistrées durant le tiers le plus arrosé d’une période prolongée de précipitations.

Toujours selon cette déclaration, la probabilité de précipitations supérieures à la normale et proches de la normale est accrue sur l’Erythrée, Djibouti, l’Ouganda, le Rwanda, le nord du Burundi, le nord-ouest de la Tanzanie, l’ouest du Kenya, l’extrême nord-ouest de la Somalie, le sud-ouest, le centre et le nord-est de l’Ethiopie ainsi que le sud et certaines régions du nord-est du Soudan. On entend par précipitations proches de la normale, le tiers des quantités de pluie enregistrées centré autour des valeurs climatologiques médianes.

Le reste de la région de la grande Corne de l’Afrique – y compris les zones orientales frappées par la sécheresse – devrait connaître une période sèche conforme à la saison

La période de juillet à septembre constitue une saison majeure de pluies sur la plus grande partie nord de la grande Corne de l’Afrique et sur les zones occidentales du secteur équatorial.

Ces probabilités d’évolution ne sont déterminantes qu’à des échelles saisonnières et sur des zones relativement vastes. Des variations locales et mensuelles peuvent se produire. Des mises à jour seront fournies par l’ICPAC ainsi que par les Services météorologiques et hydrologiques nationaux respectifs. >> Davantage d’informations

Archives

top
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité