Nouvelles world map
Presse & médias
 

Nouvelles

Mis à jour le 26 octobre 2010
 

Publication d’un nouveau rapport sur le climat, le carbone et les récifs coralliens
(état au 26 octobre)

  cover
   

Les récifs coralliens, qualifiés de «forêt tropicale des océans», font face à des menaces sans précédent sous l’effet du changement climatique, et notamment des dommages infligés par les cyclones tropicaux de plus en plus violents, de la décoloration et de l’acidification des océans. Près de 20% de surface de récifs coralliens a disparu et un autre 25% est menacé au cours du siècle prochain. Selon le nouveau rapport «Climate, Carbon and Coral Reefs» (Climat, carbone et récifs coralliens), il devient urgent de mener une action internationale concertée afin de garantir leur survie à long terme.

Communiqué de presse

Les Nations Unies célèbrent la première Journée mondiale de la statistique
(état au 20 octobre)

  logo
   

La Journée mondiale de la statistique, célébrée pour la première fois le 20 octobre 2010, a mis en valeur l’importance cruciale des statistiques pour relever les défis actuels et futurs de la société et pour mesurer les progrès accomplis.

«La statistique est indispensable au développement économique, y compris à nos efforts de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Pour que les activités de développement produisent des résultats, il faut d’abord que des données statistiques sur la pauvreté, l’accès à l’enseignement et l’incidence des maladies soient réunies et analysées », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Lors de la conférence organisée à Genève, les représentants de l’OMM ont expliqué comment l’OMM coordonne la collecte de données servant à l’analyse et à la prévision météorologiques et climatologiques, assure un suivi à long terme des températures du globe ainsi que des phénomènes météorologiques et climatiques violents dans le monde, surveille la composition de l’atmosphère, et notamment les gaz à effet de serre et l'ozone, et conçoit des services d'information appropriés pour les secteurs, tels que l'agriculture, les transports et le tourisme. Ils ont souligné les efforts déployés par l’OMM et ses partenaires pour garantir le développement et l’utilisation de jeux de données de haute qualité pour les évaluations climatologiques.

Genève – qui possède la plus grande concentration d’organisations internationales au monde – a accueilli cette conférence afin de fournir une plate-forme faisant le lien entre les spécialistes des statistiques, les responsables politiques, les universitaires et la société civile.

Présentation

unstats.un.org/unsd/wsd/

www.unctad.info/en/World-Statistics-Day-Geneva/

METEOTERM: la dernière version de la base terminologique sur la météorologie et la climatologie est en ligne
(état au 19 octobre)

  meteoterm
   

La dernière version de METEOTERM, la base terminologique de l’Organisation météorologique mondiale, est désormais en accès libre sur Internet.

Avec près de 42 500 entrées, METEOTERM est la plus grande base terminologique du monde en matière de météorologie et de climatologie. Des traductions sont disponibles pour chaque terme jusque dans six langues: anglais (langue source), arabe, chinois, espagnol, français et russe.

La base de données comprend le Vocabulaire météorologique international, le Glossaire international d’hydrologie ainsi que des termes scientifiques recensés dans des documents de l’OMM. Elle est mise à jour en permanence par les services linguistiques de l’OMM.

Les réactions positives reçues des services météorologiques nationaux, des organisations internationales et du grand public à l’égard de cette base, conçue initialement comme référence pour les traducteurs et les interprètes, ont conduit l’OMM à l’enrichir et à en élargir l’accès.

METEOTERM

 

Selon l'OMM, l'épisode La Niña d'intensité modérée à forte devrait persister en 2011
(état au 11 octobre)

On observe actuellement des conditions caractéristiques d'un épisode La Niña d'intensité modérée à forte dans la zone équatoriale de l’océan Pacifique. Selon le dernier bulletin d'information Info-Niño/Niña publié par l’OMM, ces conditions devraient persister au moins pendant le premier trimestre de l’année à venir.

«Presque tous les modèles de prévision prévoient la persistance de l’actuel épisode La Niña, voire son renforcement, au cours des quatre à six prochains mois, soit pendant une bonne partie du premier trimestre de 2011» est-il précisé dans le bulletin d’information.

L’actuel épisode La Niña s'est rapidement développé en juin et juillet 2010, après la dissipation en avril de l'épisode El Niño 2009/10. Depuis le mois d’août, il est d’une intensité modérée à forte.

Communiqué de presse

Une conférence souligne le rôle de l'observation de la Terre dans l'adaptation au changement climatique dans la région de l'Hindu Kush-Himalaya
(état au 4 octobre)

A l’occasion d’une conférence organisée par le Centre international de mise en valeur intégrée des montagnes (ICIMOD), le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud, a souligné que l’adaptation au changement climatique appelait une amélioration des systèmes d’observation.

M. Jarraud a déclaré que le colloque international de Katmandu, Népal, «Benefiting from Earth Observation – Bridging the Data Gap for Adaptation to Climate Change in the Hindu Kush-Himalayan Region» a fourni à la région une occasion majeure de progresser sur la voie du développement durable et de la coopération internationale.

«Même si certains changements sont inévitables, il n’est pas trop tard pour les empêcher de devenir une menace plus sérieuse pour notre avenir commun» a déclaré M. Jarraud dans un message vidéo diffusé à la session d’ouverture.

Connue pour être le «réservoir d'eau» de l’Asie, la région de l’Hindu Kush-Himalaya présente la plus grande concentration de neige et de glaciers en dehors des régions polaires et alimente le cours supérieur des 10 plus grands bassins fluviaux d’Asie.

M. Jarraud a rappelé que, selon le résumé à l’intention des décideurs du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), copatronné par l’OMM, la fonte des glaciers en Himalaya devrait accentuer les risques d’inondations et d’éboulements dus aux pentes déstabilisées et affecter significativement les ressources en eau douce d’ici quelques décennies.

Compte tenu des difficultés d’accès à certaines parties de la région, les observations à distance, et notamment à partir de l’espace, sont cruciales pour pouvoir prévoir et évaluer les risques de catastrophes naturelles, telles que les crues frappant actuellement le Pakistan. Les observations sur site sont également impératives, a encore précisé M. Jarraud, soulignant l’importance de consolider les Services météorologiques et hydrologiques nationaux.

En 2002, l’OMM et l’ICIMOD ont signé un Mémorandum d’accord afin d’accroître la coopération sur les questions météorologiques, climatologiques et hydrologiques et notamment la réduction des risques de catastrophes et les risques environnementaux ainsi que la recherche et le renforcement des capacités pour les Services météorologiques et hydrologiques nationaux.

Message complet [en anglais]

Davantage d’informations sur le colloque sous geoportal.icimod.org/symposium2010/

 

Le Conseil régional sud-américain de l’OMM appelle de ses vœux une amélioration des services météorologiques et climatiques
(état au 1er octobre)

Les météorologistes d’Amérique du Sud se sont engagés à améliorer les capacités de prévision et de prévention, à renforcer les réseaux d’observation et de télécommunications, à établir des centres climatologiques régionaux et à mettre en œuvre des stratégies de gestion des risques de catastrophes.

Ces décisions ont été prises durant une semaine de réunions du Conseil régional de l’OMM pour l’Amérique du Sud à Bogota, Colombie. Les délégués de 13 pays sud-américains ont convenu de la nécessité de coordonner et d’améliorer la précision des produits relatifs au climat afin de mieux comprendre la variabilité du climat et le changement climatique et d’y faire face en conséquence.

«Malgré la gravité de la crise économique beaucoup d'enjeux capitaux comme le changement climatique et l'adaptation à ses effets persistent et nous ne pouvons par conséquent nous contenter d'attendre la fin de la crise pour réaffirmer la nécessité d'accorder aux SMHN le soutien requis sous forme d'investissements dans le développement durable et la protection des personnes et des biens» a affirmé Michel Jarraud, Secrétaire général de l’OMM, à l’ouverture de la réunion.

Communiqué de presse  

 

top
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité