Media centre world map
Media centre
   

Nouvelle

16 septembre 2013

 

 

Conférence sur la sécheresse et la désertification

Du 16 au 27 septembre, la Namibie – pays le plus sec de l’Afrique subsaharienne actuellement en proie à sa pire sécheresse depuis trois décennies – accueille la onzième édition de la Conférence des parties (COP11) à la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification (UNCCD).

Cette édition de la Conférence des parties est consacrée au renforcement de la Convention et à la mobilisation en faveur de la neutralité de la dégradation des terres. Elle portera plus particulièrement sur le financement, la diffusion des connaissances et les conclusions de la Conférence Rio+20, qui a exhorté les dirigeants du monde à prendre des mesures internationales en faveur de la neutralité de la dégradation des terres, du contrôle de la dégradation et de la restauration des terres et du renforcement des bases scientifiques de la Convention.

L’Organisation météorologique mondiale participera à la Conférence afin de promouvoir une gestion intégrée de la sécheresse et des politiques nationales de lutte contre la sécheresse fondées sur la science, ainsi que l’a recommandé une réunion de haut niveau sur les politiques nationales de lutte contre la sécheresse organisée par l’OMM, la CCD et la FAO en mars 2013.

La gestion intégrée des sécheresses est une composante essentielle des programmes de réduction des risques de catastrophes et des stratégies d’adaptation aux variations climatiques, comprenant notamment la gestion des terres et des ressources en eau. Elle rassemble les besoins des différentes parties prenantes touchées par la sécheresse. Afin de traiter les questions relatives à la sécheresse d’une manière plus efficace et mieux coordonnée, l’OMM et le Partenariat mondial pour l’eau ont lancé le Programme de gestion intégrée des sécheresses, en association avec des partenaires, tels que la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. Cette initiative a pour but de concevoir des mécanismes de soutien préventifs et axés sur la demande à l’attention des communautés, des pays et des régions touchés par la sécheresse, en particulier de ceux frappés par la désertification.

Le Programme de gestion intégrée des sécheresses sera présenté mercredi 25 septembre à une manifestation parallèle organisée par l’OMM.

Les zones arides, semi-arides et subhumides sèches, regroupées sous l’appellation commune de «régions arides», représentent 34,8% de la superficie de la Terre et sont habitées par plus de deux milliards de personnes. Compte tenu de leur ampleur, les écosystèmes des zones arides jouent un rôle majeur dans la régulation du climat mondial. La sensibilité des écosystèmes des zones arides aux variations des populations et du climat font de la dégradation des terres, communément appelée désertification, un problème persistant.

Les régions arides sont particulièrement exposées aux sécheresses. Ces dernières sont des phénomènes à évolution lente provoquant davantage de pertes humaines et matérielles et de déplacements permanents que les cyclones, les inondations et les tremblements de terre réunis. De 1991 à 2000, les sécheresses ont fait plus de 280000 victimes et causé des milliards de dollars de dommages. La communauté scientifique prévoit que, sous l’effet du changement climatique, elles devraient devenir encore plus fortes, plus fréquentes et plus graves.

La Namibie, pays hôte de la Conférence, se caractérise par des conditions arides et des sécheresses récurrentes et, compte tenu de sa vulnérabilité en la matière, possède une longue histoire de lutte contre la désertification et contre la nature marginale de l’agriculture qui domine la plus grande partie du pays. Au mois de mars, le Président namibien, M. Hifikepunye Pohamba, a déclaré l’état d’urgence suite à la sécheresse de 2012/2013, considérée comme la pire des 30 dernières années.

 

 

 

 

 

 

top
Top

line

Related items

Archive


 
© World Meteorological Organization, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Contact us Copyright | Privacy | Scams | Disclaimer |  Guidelines | Procurement | UN System | Accessibility