Media centre world map
Media centre
   

Nouvelle

28 mai 2013

 

 

Le Prix de l’OMI récompense des travaux exceptionnels

Le Professeur Zaviša Janjic a reçu le Prix de l’OMI, distinction la plus prestigieuse de l’Organisation météorologique mondiale, pour ses contributions remarquables à la météorologie, à la climatologie, à l’hydrologie et aux sciences connexes.

A l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée le 22 mai, pendant le Conseil exécutif de l’OMM, le Professeur Janjic a accepté cette distinction pour avoir contribué sa vie durant aux progrès théoriques et pratiques de la modélisation de l’atmosphère et de la prévision numérique du temps. Betty King, ambassadrice des États-Unis auprès de l’ONU à Genève, et Jugolas Nikolic, Directeur adjoint du Service hydrométérologique de la République de Serbie et Représentant permanent auprès de l’OMM, participaient à la cérémonie.

Le Professeur Janjic (Serbie / États-Unis d’Amérique) exerce actuellement des fonctions de chercheur en météorologie au Centre national de prévision environnementale des États-Unis d’Amérique.

«Les travaux accomplis par le Professeur Janjic aux États-Unis lui ont permis d’optimiser les modèles atmosphériques qu’il avait initialement élaborés dans son pays d’origine», a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud. «Ces modèles atmosphériques sont aujourd’hui utilisés en tant que norme pour la prévision météorologique à court terme par plusieurs services météorologiques nationaux et collèges aux États-Unis et ils peuvent aider à prévoir les trajectoires et l’intensité des ouragans, tels que Sandy».

«Le Professeur Janjic a consacré plus de 40 ans de sa vie à la météorologie – rien d’étonnant à ce qu’il soit aujourd’hui récompensé par la plus haute distinction dans le domaine», a déclaré le Président de l’OMM, David Grimes. «Il a été le développeur scientifique de premier plan de quatre générations de modèles atmosphériques utilisés pendant des années dans les instituts scientifiques et académiques, les services météorologiques, la prévision, la recherche en climatologie ainsi que pour d’autres applications.»

Le Prix de l’OMI fait référence à l’Organisation météorologique internationale, la devancière de l’OMM.

Prix international Norbert Gerbier-MUMM

Trois scientifiques auteurs d’un article consacré au rôle déterminant des aérosols d’origine humaine dans les changements climatiques qui se produisent en Asie du Sud ont été récompensés par le Prix international Norbert Gerbier-Mumm 2013.

MM. Massimo Bollasina, Yi Ming et Venkatachalam Ramaswamy sont les auteurs de cet article intitulé «Anthropogenic aerosols and the weakening of the South Asian Summer Monsoon», qui a été publié en octobre 2011 dans la revue «Science», volume 334, n° 6055.

M.Bollasina est chercheur à l’Université de Princeton (États-Unis d’Amérique) et MM.Ming et Ramaswamy travaillent au Laboratoire de dynamique des fluides géophysiques relevant de l'Administration américaine pour les océans et l'atmosphère (NOAA).

Dans l’article, il est noté que, selon les observations, l’Asie du Sud présente une tendance largement répandue à l’assèchement estival pendant la seconde moitié du XXe siècle, mais qu’il est difficile de déterminer si cette tendance est imputable à des variations naturelles ou à des activités humaines. Les auteurs se sont fondés sur une série d’expériences de modélisation du climat pour étudier la réaction de la mousson de l’Asie du Sud aux forçages naturels et anthropiques. Ils ont constaté que la diminution observée des précipitations pouvait être attribuée pour l’essentiel aux émissions d’aérosols d’origine humaine.

 

 

 

 

 

 

top
Top

line

Related items

Archive


 
© World Meteorological Organization, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Contact us Copyright | Privacy | Scams | Disclaimer |  Guidelines | Procurement | UN System | Accessibility