Presse & médias world map
Presse & Médias > Communiqué de presse

 

Communiqué de presse

Les communiqués de presse sont destinés à l'information;
ils ne constituent pas un compte rendu officiel.

 

Dix millions de personnes menacées par la pire sécheresse qu'ait connue l'Afrique de l'Est depuis 60 ans

L'OMM ET LA CCD ONT DÉCIDÉ D'AGIR

Genève/Bonn, le 1er août 2011 – La famine qui sévit en Somalie a mis en lumière l'urgente nécessité d'instaurer des politiques nationales et régionales de lutte contre la sécheresse, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CCD), qui dirigent conjointement l'action engagée à l'échelle internationale pour faire face à l'impact grandissant de la sécheresse.

La sécheresse devrait continuer de sévir en août et septembre dans le sud de la Somalie, déjà durement touché, ainsi que dans certaines régions de l'Éthiopie, de Djibouti et du Kenya, d'après les prévisions climatiques régionales issues du dernier Forum de l'OMM sur l'évolution probable du climat dans cette zone. Le Centre de prévision et d'applications climatologiques relevant de l'IGAD (ICPAC) avait déjà tiré la sonnette d'alarme le 15 janvier 2011, dans son bulletin d'information sur le climat pour la région de la corne de l'Afrique.

Les sécheresses sont devenues plus fréquentes ces vingt dernières années. Cela concorde avec les conclusions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), selon lesquelles le monde est devenu, au cours du dernier quart de siècle, davantage exposé à ce phénomène dont la fréquence devrait s'accroître à l'avenir.

«Les sécheresses ne surviennent pas du jour au lendemain», a déclaré Luc Gnacadja, Secrétaire exécutif de la CCD, suite à la déclaration de l'état de famine par l'Organisation des Nations Unies (ONU) en juillet dernier. «La CCD appelle elle aussi la communauté internationale à prendre d'urgence des mesures pour faire face à la crise, sans négliger pour autant de s'attaquer aux causes profondes de la famine dans les régions exposées, notamment en instaurant des systèmes de gestion de la sécheresse et en prenant des mesures pour enrayer la désertification, c'est-à-dire la dégradation des terres arides.»

«Nous avons entrepris de fournir dans un avenir proche des informations globales et cohérentes sur la sécheresse pour aider les décideurs à faire face à ce fléau, notamment en Afrique de l'Est comme c'est le cas aujourd'hui», a déclaré Michel Jarraud, Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale. «La sécheresse pose de plus en plus problème dans un grand nombre de pays. L'adaptation à la sécheresse, à la désertification et au changement climatique doit être intégrée d'urgence aux politiques de développement nationales.»

M. Gnacadja a rencontré M. Jarraud au Secrétariat de l'OMM pour évoquer la collaboration entre les deux organisations après la déclaration de l'état de famine dans deux provinces du sud de la Somalie, le 13 juillet dernier. L'OMM et la CCD ont en effet une longue tradition de coopération. Tout récemment elles ont préconisé l'utilisation de l'indice normalisé de précipitations mis au point comme critère universel de sécheresse en météorologie, afin d'améliorer la surveillance et la gestion internationales des risques climatiques.

«Il est grand temps d'engager une action commune sous l'égide des Nations Unies», a déclaré M.Jarraud. «Une coordination accrue s'impose pour mettre en place des systèmes de surveillance et d'alerte précoce à l'intention des décideurs, ainsi que des procédures améliorées pour l'évaluation des incidences, des stratégies de gestion et d'anticipation des risques et des programmes d'intervention d'urgence plus efficaces.»

L'OMM s'attache, avec son réseau d'experts, à donner les meilleurs conseils qui soient sur les méthodes de gestion de la sécheresse. Une réunion internationale sur les politiques nationales de lutte contre la sécheresse s'est tenue sous ses auspices les 14 et 15 juillet 2011 à l'Université George Mason (États-Unis d'Amérique), afin d'apprendre aux pays à profiter de l'expérience acquise par d'autres en matière de réduction des risques de sécheresse. L'OMM a entrepris de constituer un recueil de pratiques recommandées pour aider les pays à mettre en place rapidement leurs propres politiques de lutte contre la sécheresse adaptées au contexte local.

Dans le cadre de ce processus, l'OMM et la CCD vont diriger le débat international visant à instaurer des systèmes intégrés d'information sur les sécheresses. À cette fin, les deux organisations, en collaboration avec le Service météorologique marocain et le National Integrated Drought Information System (NIDIS) des États-Unis d'Amérique, organisent un colloque international à Casablanca (Maroc) du 9 au 11 novembre 2011.

L’Organisation météorologique mondiale est l’organisme des Nations Unies qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau.

La Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification est le seul accord international juridiquement contraignant qui établisse un lien entre environnement, développement et bonne santé des sols. Elle met l'accent sur les terres arides, qui représentent 41% des terres émergées et sont habitées par plus de deux milliards de personnes, et a pour but de réduire la pauvreté dans ces régions, d'y maintenir ou d'y rétablir la productivité agricole et d'atténuer les effets de la sécheresse.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:

À l'Organisation météorologique mondiale:

Mme Carine Richard-Van Maele, chef du Bureau de la communication et des relations publiques
(tél.: +41 22 730 83 15; courriel: cpa@wmo.int)

ou

Mme Clare Nullis, attachée de presse, Bureau de la communication et des relations publiques
(tél.: +41 22 730 84 78; tél. port.: +41 79 709 13 97; courriel: cnullis@wmo.int)

Site Web de l’OMM: www.wmo.int

À la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification:

Mme Yukie Hori, coordinatrice, Groupe de la sensibilisation, de la communication et de l'éducation
(tél.: +49 228 815 28 29)

Site Web de la CCD: www.unccd.int

 

 

sp
 
top
Rubriques connexes

 
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité