Presse & médias world map
Presse & Médias > Communiqué de presse

 

Communiqué de presse N° 883

Les communiqués de presse sont destinés à l'information;
ils ne constituent pas un compte rendu officiel.

ADOPTION DE LA DECLARATION DE NAIROBI A L'ISSUE DE LA PREMIERE CONFERENCE DES RESPONSABLES DE LA METEOROLOGIE EN AFRIQUE

Nairobi & Genève, le 16 avril 2010 (OMM/UA) – Aujourd'hui, à Nairobi, à l'invitation du Gouvernement kényan, plus de trente ministres africains responsables de la météorologie ont adopté une déclaration historique pour faire face aux menaces croissantes que la variabilité du climat et le changement climatique font peser sur le développement du continent.

Par cette déclaration, les Ministres sont convenus de renforcer les Services météorologiques et hydrologiques nationaux et d'améliorer la coopération interrégionale. Ils ont reconnu l'importance que les produits et les services météorologiques et climatologiques revêtent pour le développement économique et social dans des secteurs comme l'agriculture, la gestion des ressources naturelles, la sécurité alimentaire, les transports, la santé, l'énergie et la prévention des catastrophes.

Le continent africain est particulièrement vulnérable aux changements climatiques. L'analyse des relevés climatologiques révèle que la majeure partie du continent a connu durant le XXème siècle un réchauffement d'environ 0,7 °C, les précipitations accusant une diminution sur une grande partie du Sahel et une augmentation en Afrique centrale et orientale. On assiste déjà à une augmentation de la fréquence et de l'intensité des phénomènes naturels dangereux tels que les sécheresses et les inondations, qui touchent des millions d'Africains. Or, avant l'adoption de la Déclaration de Nairobi, une partie du continent africain n'exploitait pas encore pleinement toutes les possibilités offertes par la météorologie. En fait, dans la plupart des régions, la majorité des utilisateurs n'ont pas directement accès, sous une forme facile à utiliser, aux informations relatives au temps, au climat et à l'eau.

La Conférence ministérielle, qui s'est tenue sous les auspices de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et de la Commission de l'Union africaine, a instauré un mécanisme de haut niveau, à savoir la Conférence ministérielle africaine sur la météorologie (AMCOMET), laquelle devrait se réunir tous les deux ans afin de favoriser le développement de la météorologie et de ses applications sur le continent.

La Conférence ministérielle a pris note des recommandations issues du segment expert, qui s'est tenu plus tôt dans la semaine et a débouché sur un certain nombre de décisions, dont celle d'instaurer en Afrique centrale une structure sous-régionale aux fins de surveillance du climat et d'adaptation aux changements climatiques.

La Conférence ministérielle a invité les partenaires dans les domaines technique et financier ainsi que le système des NationsUnies et les organismes qui en font partie à apporter leur soutien à l'AMCOMET et à la mise en œuvre de la Stratégie africaine et du Plan d'action qui seront conçus dans ce contexte.

Les Ministres ont formulé un certain nombre de recommandations et ont notamment invité l'OMM à porter la Déclaration de Nairobi à l'attention de son Conseil exécutif en juin 2010, de son Conseil régional pour l'Afrique lors de sa quinzième session et du Congrès météorologique mondial en 2011.

«Bien qu'il réunisse 67% des pays les moins avancés, le continent africain est doté de ressources naturelles et humaines exceptionnelles qui pourraient enclencher à terme une métamorphose socio-économique et écologique», a déclaré M. Michel Jarraud, Secrétaire général de l'OMM. «En sa qualité d'institution des NationsUnies spécialisée dans les questions relatives au temps, au climat et à l'eau, l'OMM est fermement résolue à soutenir l'Afrique dans ce domaine».

Les Ministres ont également invité la Commission de l'Union africaine à porter la Déclaration de Nairobi à l'attention du prochain sommet de l'Union africaine, en juillet 2010.

 

L’Organisation météorologique mondiale est l’organisme des Nations Unies qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau

**********

Pour de plus amples renseignements, veuillez prendre contact à l'OMM avec:

Mme Carine Richard-Van Maele, chef du Bureau de la communication et des relations publiques, Tél.:+41(0)22 730 83 15; mobile: +41 794 06 47 30; courriel: cpa@wmo.int

Mme Marie Heuzé, conseillère spéciale, tél.:+41(0)22.730.84.78; courriel: mheuze@wmo.int

Mme Gaëlle Sévenier, attachée de presse, Tél.:+41(0)22 730 84 17; fax: +41(0)22 730 80 27; courriel:  gsevenier@wmo.int

Site Web: http://www.wmo.int

sp
 
top
Rubriques connexes

 
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité