Presse & médias world map
Presse & Médias > Communiqué de presse

 

Communiqué de presse N° 929

Les communiqués de presse sont destinés à l'information;
ils ne constituent pas un compte rendu officiel.


CINQ MILLE SEPT CENTS AGRICULTEURS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST
PARTICIPENT À DES SÉMINAIRES SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT

Davantage d'autosuffisance grâce à une sensibilisation accrue à la gestion des risques

Genève, 11 octobre 2011 (OMM) – Dans le cadre d'un projet pilote de quatre ans portant sur 15pays ouest-africains, cinq mille sept cents cultivateurs pratiquant l'agriculture de subsistance – y compris 1000 femmes rurales – ont reçu une formation aux modalités de l'accès à l'information météorologique et climatologique et de son utilisation afin d'optimiser les rendements et de minimiser les risques.

Au titre de ce projet, désigné METAGRI, ont été organisés 146 séminaires itinérants dont l'objectif était d'intensifier l'interaction entre les Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) et les agriculteurs dont les moyens d'existence dépendent des conditions météorologiques.

Ces séminaires ont permis d'accroître l'autosuffisance des agriculteurs ruraux en les sensibilisant à une gestion efficace des risques météorologiques et climatologiques et à une utilisation rationnelle de l'information et des services météorologiques et climatologiques pour la production agricole. Ils ont également favorisé un important retour d'information de la communauté agricole rurale jusqu'aux SMHN.

Dans une région exposée aux deux extrêmes que sont les sécheresses et les crues, les SMHN participant au projet ont aussi distribué un peu plus de 3000 pluviomètres à 2838 villages, fournissant ainsi aux agriculteurs un outil simple mais précieux de gestion et de planification des cultures, outil banal dans de nombreuses parties du monde, mais qui reste ici un luxe rare pour les communautés démunies.

«L'expérience de ce projet pilote en Afrique de l'Ouest constituera une importante orientation pour le développement du Cadre mondial pour les services climatologiques, dont la finalité est d'accroître la disponibilité et l'utilité de l'information climatologique nécessaire aux gens pour se préparer dans le contexte d’un climat en évolution et de plus en plus variable», a déclaré M. Michel Jarraud, Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale.

«L'agriculture est une des principales priorités du Cadre mondial, qui comprendra une plateforme d’interface utilisateur pour rapprocher les utilisateurs et les fournisseurs d'informations météorologiques et climatologiques. Ces séminaires itinérants ont clairement démontré que cette interaction peut favoriser une meilleure communication entre les spécialistes du temps et du climat et les agriculteurs et aider ceux-ci à améliorer la sécurité alimentaire et à réduire les risques», a-t-il dit.

L'OMM a aussi apporté une assistance technique pour l'organisation de tels séminaires itinérants au Bangladesh, en Éthiopie, en Inde et à Sri Lanka.

Un projet initié par le Mali et financé par l'Espagne

Le Service météorologique national espagnol (AEMET) a financé le projet et l'OMM en a assuré
la coordination technique, dans le cadre d'une initiative plus vaste visant à renforcer les SMHN
ouest-africains, notamment grâce à des programmes dans les domaines du climat et de la santé, de la météorologie maritime et de la gestion.

Le concept d'établissement de projets pilotes portant sur le temps et le climat et destinés aux agriculteurs d'Afrique de l'Ouest a été élaboré par le Service météorologique national du Mali il y a 25ans; le but du projet METAGRI était de diffuser l'expérience acquise et d'améliorer l'agriculture et la sécurité alimentaire dans tous les pays de l'Afrique de l'Ouest.

Le Mali se félicite maintenant de la collaboration efficace entre les services gouvernementaux, les instituts de recherche, les médias, les services de vulgarisation et les agriculteurs. Les agriculteurs qui intègrent l'information agrométéorologique dans leurs décisions de gestion ont enregistré des gains sensibles de rendement et de revenu. Par exemple, des études ont montré que l'utilisation efficace de cette information a réduit le taux de ressemis de 35 % et augmenté de 20 % à 25 % la moyenne des rendements des cultures par rapport aux fermes «non agrométéorologiques».

Les pays ouest-africains ci-après ont participé au projet METAGRI : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d´Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal et Togo. Des séminaires itinérants ont été organisés dans tous les pays, à l'exception de la Côte d'Ivoire et du Libéria, qui en organiseront d'ici la fin de 2011.

Du 26 au 30 septembre 2011, une série de trois réunions finales de projet a été organisée à Bamako, Mali, toutes accueillies par le Service météorologique national du Mali. Ces réunions ont permis d'évaluer les activités et réalisations nationales et de discuter d'une feuille de route pour s'appuyer sur l'expérience acquise et tirer parti de nouveaux outils de communication.

Informations générales

Au cours de la période de quatre ans, un total de 7222 personnes ont participé aux séminaires, dont 5699 étaient des agriculteurs ruraux, les autres participants venant de services météorologiques, de services de vulgarisation agricole et autres établissements techniques nationaux. Près d'un millier de femmes – qui sont souvent le pivot de la communauté agricole – ont reçu une formation pour mieux utiliser l'information météorologique et climatologique.

Au total, 3 095 pluviomètres ont été distribués à des agriculteurs dans 2 383 villages ruraux.

Les séminaires itinérants duraient de un à deux jours et rassemblaient des agriculteurs d'un groupe de villages dans un lieu centralisé d'une région donnée. Il y a eu plusieurs aspects positifs, notamment de bons partenariats avec les organisations locales, la meilleure compréhension par les SMHN des besoins des agriculteurs ruraux et la meilleure perception des changements climatiques par ces mêmes agriculteurs.

Dans le cadre de la Phase I du projet METAGRI, des séminaires itinérants ont été organisés au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal, de septembre 2008 à janvier2009. Dans le cadre de la Phase II des séminaires itinérants ont été organisés au Bénin, au Cap-Vert, en Gambie, en Guinée, en Guinée-Bissau et au Togo, de février 2009 à juillet 2010. Pendant la Phase III, des séminaires ont été organisés au Ghana et au Nigéria en 2011 alors que d'autres sont prévus pour la Côte d'Ivoire et le Libéria d'ici la fin de cette année.

En 2007, le projet METAGRI fut proposé par la Conférence des directeurs des Services météorologiques et hydrologiques nationaux d'Afrique de l'Ouest, organisée par l'OMM et le Service météorologique national espagnol (AEMET). Depuis 2007, ces conférences élaborent des plans d'action ayant pour objectif de renforcer les SMHN de la région. Le projet METAGRI est axé sur la sécurité alimentaire et l'agriculture. D'autres projets sont élaborés pour le climat et la santé, la météorologie maritime et la gestion.

 

L’Organisation météorologique mondiale est l’organisme des Nations Unies qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau

 

**********

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez prendre contact, à l’Organisation météorologique mondiale, avec:

Mme Clare Nullis, attachée de presse, Bureau de la communication et des relations publiques de l'OMM, tél.: +41 (0)22 730 84 78; portable: +(41 79) 709 13 97; courriel: cnullis[a]wmo.int

 

 

 

sp
 
top
Rubriques connexes

Contexte

Info-Nîno/Niña

 


 
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité