Presse & médias world map
Presse & Médias > Communiqué de presse

 

Communiqué de presse N° 951

Les communiqués de presse sont destinés à l'information;
ils ne constituent pas un compte rendu officiel.

 

Le Niger face aux changements climatiques

Des experts au service de la population

 

Niamey, le 1er août 2012 – La Direction de la Météorologie Nationale du Niger et l'Organisation météorologique mondiale organisent un atelier national sur la mise en placed'un Cadre national pour les services climatologiques du 4 au 8 août 2012 au siège de la Direction.

L’atelier portera sur les moyens de transmettre l’information climatologique aux communautés qui en ont besoin et préparer desalertes précoces permettant d’agir par anticipation en fonction des changements et de la variabilité climatiques. Il contribuera à la mise en place du Cadre mondial pour les services climatologiques(CMSC, ou en anglais GFCS), une initiative du système des Nations Unies.

L’impact des changements climatiques sur le Niger, et notamment sa production agricole, un secteur qui emploie plus de 80% de la population, pourrait être dramatique. Le risque d’une diminution des  précipitations est réel. Certaines régions pourraient avoir moins de pluie que dans les années 90, donc connaître des sécheresses plus marquées et plus fréquentes.

L'évolution des régimes de précipitations pourrait aussi avoir des conséquences importantes pour la santé. Les professionnels de la santé, par exemple, pourraient tirer très largement parti de services climatologiques qui leur permettent d'anticiper les épidémies de méningite et autres maladies liées aux conditions climatiques. S'ils travaillent de concert avec des climatologues lorsqu'une période particulièrement sèche, propice aux flambées de méningite, est annoncée, les services sanitaires peuvent alors optimiser leur campagne de vaccination. De même, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et les ministères de l'agriculture peuvent mettre à profit les services climatologiques pour anticiper les invasions d'acridiens et autres facteurs de perturbation de la production alimentaire liés au climat. Ces partenariats interdisciplinaires constituent une composante essentielle du Cadre mondial pour les services climatologiques.

Ce Cadre mondial est une initiative ambitieuse d’envergure planétaire qui vise à promouvoir le développement durable et à aider les collectivités, en particulier les plus vulnérables d’entre elles, à faire face à la variabilité et à l’évolution du climat. Ildevrait permettre de combler les lacunes constatées dans la fourniture de services climatologiques et les renforcer en tant que de besoin, afin que les quelque 70 pays en développement qui n'y ont guère ou  peu accès puissent en bénéficier.

Le Cadre mondial devrait permettre de renforcer les investissements  dans les systèmes d'observation du climat, la recherche climatique et les systèmes de gestion de l'information climatologique. Il en découlera des bénéfices considérables, notamment pour la reduction des risques de catastrophes, la gestion des ressources en eau, l'agriculture et la sécurité alimentaire, et la santé.

L’Organisation météorologique mondiale est l’organisme des Nations Unies
qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau

****************************

Pour de plus amples renseignements, veuillez prendre contact avec:

A l’OMM: Michael Williams, Chef du Bureau de la communication et des relations publiques (tél.:+41(0)2273083 15; courriel:cpa@wmo.int), Site Web de l'OMM: www.wmo.int

Au Niger: Abdoul-karim traoré, traore.karim62@yahoo.fr

 

 

sp
 
top

 
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité