Presse & médias world map
Presse & Médias > Communiqué de presse

 

Communiqué de presse N° 974

Les communiqués de presse sont destinés à l'information;
ils ne constituent pas un compte rendu officiel.

 

L'OMM rend hommage à des scientifiques pour leur contribution exceptionnelle

 

Genève, le 6 juin 2013 (OMM) – Le Conseil exécutif de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a décerné le prix le plus prestigieux de l’Organisation à Tillmann Mohr (Allemagne) et attribué d’autres prix à plusieurs scientifiques éminents pour leur contribution exceptionnelle à la météorologie, la climatologie, l’hydrologie et d’autres disciplines connexes.

Tillmann Mohr a reçu le Prix de l’OMI, la distinction la plus prestigieuse, pour avoir contribué sa vie durant à la science météorologique et plus particulièrement pour s'être attaché à promouvoir la météorologie satellitaire à des fins de recherche et d'exploitation.

C'est en 1971 que Tillmann Mohr a commencé de s'intéresser aux activités satellitaires, et son engagement dans ce domaine ne s'est pas démenti durant tout le reste de sa carrière. Il a été Président du Service météorologique allemand et Représentant permanent de l'Allemagne auprès de l'OMM de 1992 à 1994, et Directeur général d'EUMETSAT de 1994 à 2004.

Durant sa longue collaboration avec l'OMM, qui remonte à 1970, il a présidé un certain nombre de comités clefs. Conseiller spécial du Secrétaire général de l'OMM pour les questions spatiales et, jusqu'en 2012, pour le CMSC (Cadre mondial pour les services climatologiques), il a fait partie du Comité mixte pour l'année polaire internationale entre 2005 et 2010. Il est aujourd'hui membre du Groupe consultatif sur l'espace de la Commission européenne.

Tillmann Mohr a dirigé plusieurs initiatives novatrices dans les domaines de la météorologie satellitaire et de l'observation de la Terre et a veillé à ce que les pays en développement puissent en bénéficier. Il a participé au lancement du programme PUMA – premier projet technologique panafricain à être financé par l'Union européenne – afin d'équiper les Services météorologiques et hydrologiques nationaux des pays d'Afrique de matériel de réception et de traitement des données satellitaires. Ce projet et les activités qui s'y sont greffées par la suite aident les services météorologiques africains à mettre au point des applications pour la gestion de l'eau et la sécurité alimentaire dans l'optique du développement durable.

Pendant de nombreuses années, Tillmann Mohr s'est employé avec succès à transformer les plans de secours du Groupe de coordination pour les satellites météorologiques en accords concrets selon lesquels un pays donné est tenu d'aider celui dont le satellite tomberait en panne.

Tillmann Mohr est le 58ème lauréat du Prix de l'OMI. Le Prix de l’OMI fait référence à l’Organisation météorologique internationale, qui a précédé l’OMM.

Interview avec Tillmann Mohr dans le Bulletin de l'OMM de janvier 2005

Prix international Norbert Gerbier-Mumm

Le Conseil exécutif a attribué le prix international Norbert Gerbier-MUMM 2014 à Long Cao, Govindasamy Bala et Ken Caldeira pour leur article consacré à la réaction du climat à l'augmentation des concentrations de dioxyde de carbone et de l'activité solaire. Intitulé Climate response to changes to atmospheric carbon dioxide and solar irradiance on the time scale of days to weeks (Réaction du climat à l'évolution de la teneur de l'atmosphère en dioxyde de carbone et de l'éclairement énergétique solaire sur des échelles de temps allant de quelques jours à quelques semaines), cet article est paru en 2012 dans la revue Environmental Research Letters (Volume 7).

Long Cao, Govindasamy Bala et Ken Caldeira relèvent respectivement du Département des sciences de la Terre de l'Université du Zhejiang (Chine), du Centre Divecha sur le changement climatique et du Centre des sciences atmosphériques et océaniques de Bangalore (Inde), et du Département d'écologie mondiale de l'Institut Carnegie (États-Unis d’Amérique).

Les auteurs de l'étude ont étudié la réaction du climat au quadruplement du CO2 atmosphérique sur une échelle de temps allant de quelques jours à quelques semaines. Leurs simulations révèlent qu'une augmentation graduelle de la concentration atmosphérique de CO2 et de l'éclairement énergétique solaire exerce au bout de quelques jours une influence significative sur le climat. L'augmentation du CO2 atmosphérique au-dessus de l'océan réchauffe la basse troposphère davantage que la surface de l'océan, ce qui a pour effet d'accroître la stabilité de l'atmosphère, d'humidifier la couche limite et de supprimer l'évaporation et les précipitations. En revanche, l'augmentation de l'éclairement énergétique solaire au-dessus de l'océan entraîne un réchauffement bien moindre de la basse troposphère et a donc beaucoup moins d'incidence sur l'évaporation et les précipitations. Au-dessus des terres émergées, tant l'augmentation du CO2 atmosphérique que celle de l'éclairement énergétique solaire entraînent un réchauffement rapide en surface et, partant, un accroissement de l'évaporation et des précipitations. Toutefois, l'augmentation du CO2 atmosphérique a une incidence physiologique sur les stomates des végétaux, dont la transpiration diminue, ce qui a pour effet d'assécher la couche limite et de réduire les précipitations. Or cela ne se produit pas lorsque l'éclairement énergétique solaire s'accroît. Dans les deux cas, les effets du forçage climatique sont sensibles au bout de quelques jours.

Le prix international Norbert Gerbier-MUMM est traditionnellement attribué pour récompenser une communication scientifique originale sur l’influence de la météorologie dans un domaine particulier des sciences physiques, naturelles ou humaines, ou pour encourager les recherches au sujet de l’influence de ces sciences sur la météorologie, à l’appui des divers programmes et activités de l’OMM. Il fait référence à Norbert Gerbier, qui a présidé la Commission de météorologie agricole de l'OMM de 1979 à 1985.

Prix de l'OMM destiné à récompenser de jeunes chercheurs

Le Conseil exécutif a décerné le Prix 2013 de l'OMM destiné à récompenser de jeunes chercheurs à Flavio Lehner (Suisse) pour l'article intitulé The freshwater balance of polar regions in transient simulations from 1500 to 2100 AD using a comprehensive coupled climate model (Bilan d'eau douce des régions polaires dans des simulations transitoires effectuées pour la période 1500-2100 à l'aide d'un modèle climatique couplé perfectionné), publié en 2012 dans la revue Climate Dynamics.

Le Conseil exécutif a tenu sa session annuelle du 15 au 23 mai 2013.


L’Organisation météorologique mondiale est l’organisme des Nations Unies qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau

Pour de plus amples renseignements, veuillez prendre contact avec:

Mme Clare Nullis, attachée de presse, Bureau de la communication et des relations publiques (tél.:+41(0)227308478;  tél. port.: +41(0)797091397;  courriel:cnullis(at)wmo.int).

sp
 
top

© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité