OMM-N° 306 - Manuel des codes

 Volume I.2 - Partie C


d. RÈGLES DE TRANSMISSION DES DONNÉES D’OBSERVATIONS
TRADITIONNELLES EN CODES DÉTERMINÉS
PAR DES TABLES: BUFR OU CREX

 

B/C1   — Règles de transmission des données SYNOP en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

   Annexe: Règles régionales de transmission des données SYNOP en code BUFR ou CREX applicables aux CR I, II, III, IV et VI

B/C5   — Règles de transmission des données SYNOP MOBIL en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

B/C10 — Règles de transmission des données SHIP en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

B/C20 — Règles de transmission des données PILOT, PILOT SHIP et PILOT MOBIL en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

B/C25 — Règles de transmission des données TEMP, TEMP SHIP et TEMP MOBIL en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

   Annexe I: Modèle BUFR du CR IV pour les données TEMP, TEMP SHIP et TEMP MOBIL

             II: Liste de paramètres pour la représentation d’un supplément d’information sur les instruments de sondage

B/C26 — Règles de transmission des données TEMP DROP en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

B/C30 — Règles de transmission des données CLIMAT en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)

B/C32 — Règles de transmission des données CLIMAT SHIP en codes déterminés par des tables   (docx/pdf)


Généralités

  1. Les règles de transmission des données d’observation traditionnelles en BUFR/CREX ont pour objet d’établir un lien entre d’une part les volumes I.1 et II du Manuel des codes, qui contiennent les règles s’appliquant aux codes alphanumériques traditionnels ainsi que la description détaillée des pratiques de transmission, et d’autre part le volume I.2, dans lequel sont définis les formes symboliques FM 94 BUFR et FM 95 CREX.

  2. Il a été établi un modèle BUFR/CREX pour chaque type d’observation traditionnelle dont on a estimé qu’il convenait de le convertir en codes déterminés par des tables. Les règles sont précédées des modèles BUFR, auxquels il y a lieu d’apporter les modifications qui s’imposent s’ils sont utilisés pour le code CREX.

  3. Les règles de transmission en codes déterminés par des tables de chaque type de données d’observation traditionnelles reçoivent une série de numéros dans un ordre croissant qui correspond au modèle normalisé BUFR/CREX recommandé pour ce type de données. À titre de référence, le numéro de la règle correspondante s’appliquant aux codes alphanumériques est fourni en fin de texte, entre crochets.

  4. Les modèles BUFR/CREX définis pour les données d’observation traditionnelles contiennent non seulement les éléments transmis dans les codes alphanumériques correspondants, mais aussi d’autres informations importantes. Les règles de transmission des données d’observation traditionnelles en BUFR/CREX portent également sur ce supplément d’information (exemple: les coordonnés horizontales et verticales du site d’observation, l’emplacement des capteurs, les caractéristiques des données).

  5. Pour chaque élément dont il est question dans les règles, il est indiqué l’unité et la précision requise. Quand des unités différentes sont utilisées dans les codes BUFR et CREX, l’unité de la valeur transmise en CREX est également indiquée. La mise à l’échelle des valeurs est exécutée normalement par le logiciel de codage en BUFR ou en CREX; cependant, en cas de codage manuel d’un message CREX, la procédure de transmission inclut la mise à l’échelle nécessaire.

  6. Quand l’unité d’un élément est définie comme étant une table d’indicateurs, les valeurs de l’élément sont représentées par un numérotation octale dans le code CREX.

  7. Par pratique de transmission il faut entendrre essentiellement les procédures qu’il convient d’appliquer pour coder les données en BUFR ou en CREX à la station d’observation même. Quand les données sont recueillies en codes alphanumériques traditionnels et converties en code BUFR ou CREX dans un centre, les différences de procédures sont indiquées le cas échéant.

  8. Quand des pratiques de transmission régionales ou nationales nécessitent des paramètres supplémentaires, les règles fournissent des indications au sujet de l’ajout des descripteurs à utiliser.

  9. Un messages manquant (NIL) est représenté en indiquant que toutes les valeurs sont manquantes, à l’exception de l’identification de la station ou du site d’observation et des facteurs de répétition différée.

Note : Dans les règles, l’italique est utilisé pour attirer l’attention sur certaines parties du texte.

 




top

Top





©2017 World Meteorological Organization, 7bis, avenue de la Paix, Cp No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81Disclaimer | UN System | Accessibility

 

  Extranet Homepage Website Public Comms