Avril 2011

Nouvelles en bref

line

L’OMM suit de près l’évolution des conditions météorologiques aux alentours du Japon / Conférence scientifique publique chargée d’évaluer les priorités de recherche / Appel en faveur du Fonds pour les bourses d’études de l’OMM / Célébration de la journée météorologique mondiale sur le thème «le climat et vous» / Alerte précoce pour les navires dans les eaux de l’Arctique / L’OMM ajoute les coups de vent sur son site consacré aux phénomènes météorologiques extrêmes

line

L’OMM suit de près l’évolution des conditions météorologiques aux alentours du Japon

L’OMM a déclenché son mécanisme d’intervention en cas d’éco-urgence à la demande de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) après le séisme d’une magnitude de 9,0 et le tsunami qui en a résulté, endommageant la centrale nucléaire de Fukushima.

Les centres météorologiques régionaux spécialisés de l’OMM implantés en Asie (Beijing, Tokyo et Obninsk dans la Fédération de Russie) suivent l’évolution de la situation. Ces centres sont chargés d’élaborer des prévisions pour les trajectoires et la dissémination des contaminants après des accidents environnementaux ayant des incidences transfrontalières et de communiquer les informations recueillies à l’AIEA ainsi qu’aux Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) de la région concernée. Les centres établis dans d’autres régions ont également été mis en alerte afin de fournir des éléments d’information relatifs à leurs zones de responsabilité respectives. Les trois principaux centres régionaux ont fourni des cartes des trajectoires et de la dispersion des contaminants rejetés dans l’atmosphère par la cen­trale nucléaire de Fukushima alors que les vents soufflaient en direction de la haute mer.

Le Service météorologique japonais prend toute sa part de responsabilité à l’échelle nationale et le centre régional de Tokyo assure pleinement toutes ses fonctions opérationnelles. Des dispositions ont été prises en liaison avec le Service météorologique autrichien (ZAMG) pour apporter, au nom de l’OMM, tout le soutien météorologique nécessaire au Centre des incidents et des urgences de l’AIEA. Des accords ont également été conclus avec MétéoSuisse, le Service météorologique national suisse en vue de fournir un appui météorologique à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Service météorologique japonais a créé, sur son site Web, une nouvelle page d’information en anglais où l’on peut trouver des renseignements sur les régions dévastées par le tremblement de terre.

www.jma.go.jp/jma/indexe.html et www.jma.go.jp/jma/en/2011_Earthquake.html

line

back to top

Conférence scientifique publique chargée d’évaluer les priorités de recherche

  poster

Le Programme mondial de recherche sur le climat tiendra sa première Conférence scientifique publique du 24 au 28 octobre 2011 à Denver (États-Unis d’Amérique), conférence dont la principale mission sera de définir les priorités en matière de recherche afin de mieux informer la société sur les risques liés aux phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes.

La collaboration entre scientifiques issus de différentes disciplines et un engagement sans précédent en faveur de la formation de futurs spécialistes de talent dans des domaines variés sont des éléments essentiels à l’évolution des informations climatologiques. C’est la raison pour laquelle le Programme mondial de recherche sur le climat a organisé cette conférence destinée à tous ses chercheurs, invité des représentants d’autres programmes de recherche internationaux phares et encouragé les étudiants et les jeunes professionnels à participer à l’événement.

La recherche climatologique au service de la société

La Conférence fera une synthèse des résultats scientifiques enre­gistrés afin d’évaluer l’état des connaissances sur l’évolution et la variabilité du climat, recenser les défis les plus urgents à relever dans le domaine scientifique, et définir la meilleure marche à suivre par le Programme pour encourager la recherche et mettre en place les partenariats nécessaires aux progrès de la science du climat.

La Conférence évaluera l’état actuel des sciences du climat et apportera une contribution mesurable aux évaluations à venir, notamment dans le cadre du cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, de l’Évaluation de l’appauvrissement et de la restauration de la couche d’ozone réalisée par l’OMM et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de la nouvelle Évaluation des ser­vices des Nations Unies en matière de biodiversité et d’écosystèmes.

Les autres programmes internationaux impliqués sont le Programme international géosphère-biosphère du Conseil international pour la science (CIUS), le Programme mondial de recherche sur la prévision du temps et le Partenariat pour l’étude scientifique du système terrestre (sous les auspices du CIUS).

Soutien aux jeunes climatologues

Dans le cadre de ses engagements en matière de développement des capacités pour former la future génération de climatologues, le Programme mondial de recherche sur le climat prendra en charge les frais de participation à la conférence d’un certain nombre d’étudiants, de scientifiques en début de carrière et de chercheurs issus de pays en développement.

Le Programme mondial de recherche sur le climat est financé par l’Organisation météorologique mondiale, le Conseil international pour la science et la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO. Au cours des trente der­nières années, il a fourni des données scientifiques fiables sur l’évolution et la variabilité du climat et contribué à améliorer les prévisions climatologiques.

Pour obtenir de plus amples informations sur le programme, soumettre un résumé, s’inscrire ou recevoir une aide financière pour couvrir les frais de déplacement, reportez-vous au site: conference2011.wcrp-climate.org

Pour les mises à jour, consultez la page Facebook: WCRP-Open -Science -Conference.

For updates, see the Facebook page: WCRP-Open-Science-Conference.

line

back to top

Appel en faveur du Fonds pour les bourses d’études de l’OMM

  donate now

À l’occasion de la Journée météorologique mondiale, l’OMM a lancé un appel sur le Web en faveur du Fonds pour les bourses d’études de l’OMM sur le thème «Renforcer les compétences, un boursier après l’autre». L’appel à l’ensemble de la communauté météorologique sera maintenu jusqu’au 31 décembre 2011. Les contributions ainsi reçues serviront à soutenir les activités de formation en météorologie, en hydro­logie et en climatologie, tant au niveau du premier cycle qu’au niveau des deuxième et troisième cycles pour les étudiants venant des pays les moins avancés, des pays en développement et des petits États insulaires en développement.

Nos lecteurs sont invités à encourager les jeunes talents en faisant un don au Fonds pour les bourses d’études de l’OMM et à plaider en faveur de cette cause sur Facebook. Consultez le site www.wmo.int/appeal pour obtenir plus de précisions, visionner les vidéos et les témoignages de boursiers de l’OMM.

line

back to top

Célébration de la journée météorologique mondiale sur le thème «le climat et vous»

  World Meteorological day poster 2011

Climate for You was the theme of this year’s World Meteorological Day, celebrated on 23 March.

The guest speaker at the celebration at WMO headquarters in Geneva was Professor Martin Beniston, Director, Institute for Environmental Sciences, University of Geneva, and the special guest was Dominic Waughray, Senior Director and Head of Environmental Initiatives, World Economic Forum. The WMO Fellowship Programme appeal and the BLUE art for climate initiative were launched at the Geneva celebration (see related article in MeteoWorld online).

Around the world, National Meteorological and Hydrological Services organized a wide variety of events. As reports of national celebrations arrive, they are added to Climate for You Web pages.

WMO Climate for You online also features the speaker presentations and video interview, a Message by the WMO Secretary-General, a booklet on Climate for You, a collection of Climate for You online resources from UN partners, and new brochures on Weather extremes in a changing climate and the WMO Statement on the status of the global climate in 2010.

See www.wmo.int/worldmetday/

line

back to top

Alerte précoce pour les navires dans les eaux de l’Arctique

  ice

Les navires croisant dans les eaux de l’Arctique pourront recevoir une alerte précoce relative aux risques météorologiques et aux dangers pour la navigation grâce à l’extension du Système mondial d’avertissement de navigation aux eaux de l’Arctique.

M. Michel Jarraud, Secrétaire général de l’OMM, M. Efthimios Mitropoulos, Secrétaire général de l’Organisation maritime internationale (OMI), et l’amiral Alexandros Maratos, Président de l’organisation hydrographique internationale (OHI), ont commémoré la création de cinq nouvelles zones de navigation et zones météorologiques, respectivement définies par l’OHI et l’OMM, lors d’une manifestation organisée à Londres le 7 mars.

Les eaux de l’Arctique étant désormais plus accessibles, les trois organisations se sont attachées à renforcer les systèmes d’alerte précoce pour les navires exposés à des conditions météorologiques extrêmes, moins prévisibles dans l’Arctique.

«Dans tous les scénarios envisa­gés, le volume des glaces de mer devrait encore diminuer et certaines projections prévoient que la glace arctique de fin d’été disparaisse presque entièrement à l’horizon 2050, ouvrant la voie à des défis sans précédent en matière de sécurité maritime, défis insoupçonnés ne serait-ce qu’une génération plus tôt», a déclaré M. Jarraud.

Créé dans les années 70, le Système mondial d’avertissement de navigation a divisé les océans de la planète en seize zones de navigation et désigné pour chaque zone un pays responsable de la diffusion des informations sur les conditions de navigation. L’OMM a ensuite défini des zones météorologiques qui suivent le même tracé.

L’OMM, l’OMI et l’OHI collaborent depuis 2006 en vue d’améliorer les informations fournies pour la région Arctique. Les cinq zones de navigation arctiques et les zones météorologiques correspondantes définies en juin 2010 devraient être pleinement opérationnelles en juin 2011. Le Canada, la Norvège et la Fédération de Russie se partagent la responsabilité de ces différentes zones.

line

back to top

L’OMM ajoute les coups de vent sur son site consacré aux phénomènes météorologiques extrêmes

  SWIC Website

Les coups de vent et les vents forts figurent maintenant sur le site du Centre d’information sur les phénomènes météorologiques violents de l’OMM dans le cadre des mesures prises pour améliorer les prévisions météorologiques destinées au public et réduire les risques liés aux catastrophes naturelles.

La page Web affiche les coups de vent enregistrés au cours des dernières 24 heures sur la base des rapports transmis par les stations terrestres d’observation et les navires des Membres de l’OMM. Elle indique la position (latitude, longitude et altitude pour les stations terrestres), la vitesse observée et la direction du vent.

Le Centre d’information sur les phénomènes météorologiques violents (SWIG) mis en place par les équipes d’experts dans le cadre du Programme des services météorologiques destinés au public, répond à la demande de mise en place d’un site unique d’information faisant autorité dans ce domaine. Créé et géré par l’Observatoire de Hong Kong au nom de l’OMM, le centre fournit des informations relatives aux cyclones tropicaux et des données d’observation sur les fortes pluies et les orages. Le site a connu un record de consultations en 2010 avec 17 millions de connexions.

SWidget en plein essor

Le site dispose également d’un outil logiciel, SWidget, qui permet aux utilisateurs de récupérer des messages d’alertes météorologiques officielles sur le site Web du SWIC à partir de leur ordinateur personnel. Lancé à la mi-2010, on compte presque 5,4 millions de visites à la fin de l’année. Les utilisateurs de SWidget peuvent maintenant obtenir en temps réel des informations émanant de cinq services météorologiques:

Hong Kong, Chine - toutes les alertes émises pour Hong Kong (se reporter au site www.hko.gov.hk/textonly/explain/intro.htm pour obtenir une liste complète);

Macao, Chine – signaux de cyclones tropicaux, signaux de forte mousson, signaux d’alerte de tempête de pluie, d’orage et d’ondes de tempête;

Guam, États-Unis d’Amérique – avis de cyclone tropical destiné au public et annonces locales, avis météorologiques particuliers pour les îles Mariannes et la Micronésie ;

République de Corée – signaux de typhon;

Singapour – alertes de fortes pluies.

 

  google version

Le Service d’information météorologique mondiale totalise plus de 850 millions de requêtes

Les prévisions et les alertes en matière de phénomènes météorologiques extrêmes viennent compléter le site Web du Service d’information météorologique mondial de l’OMM. On dé­nombre 850 millions de connexions, dont 147 millions rien que pour l’année 2010, soit plus de 12 millions en moyenne par mois.

Le site a fourni des informations météorologiques faisant autorité en provenance des Services météorologiques nationaux depuis son lancement en 2001. En 2010, 124 Membres de l’OMM ont émis des prévisions météorologiques officielles couvrant plus de 1 300 villes. Le Botswana, le Cameroun et le Rwanda se sont récemment joints au système, permettant ainsi d’augmenter le volume des prévisions à destination du public africain.

En avril 2010, une version Google earth en anglais a été mise en place pour permettre aux utilisateurs de se déplacer autour d’un globe virtuel en changeant d’angle et de position.

 

back to top

 

 

 

 

 

 

Version condensée
 
cover   cover
English   Français


Archives MétéoMonde
Bulletin de l'OMM
 
 
Contact: Éditrice MétéoMonde - WMO ©2014 Genève, Suisse