Juillet 2012

Hommage

line

Prof. Dr habil. Wolfgang Böhme

  Prof. Bôhme
  Wolfgang Böhme

Le Professeur Böhme, ancien Directeur du Service météorologique de l’ex-République démocratique allemande (RDA), s’est éteint le 24 février 2012 à Berlin à presque 86 ans. Avec cette disparition, la communauté météorologique perd un grand scientifique qui a profondément marqué le développement du Service météorologique de RDA. Souvent invité en tant qu’expert, président ou membre de nombreux groupes de travail de l’OMM de 1967 à 1990, le Prof. Böhme était notamment très impliqué dans l’élaboration du Programme climatologique mondial.

Né le 11 mars 1926 à Dresde, le Prof. Böhme a fait ses débuts en tant qu’observateur en météorologie après avoir quitté l’école. Il a collaboré à l’annuaire météorologique avant d’entreprendre des études de météorologie avec les Prof. Ertl et Philipps à l’Université Humboldt de Berlin, de 1948 à 1953. Il obtint son doctorat en 1958 pour ses travaux sur la théorie de la turbulence atmosphérique et la survenance d’une déviation du vent agéostrophique dans la haute troposphère. Il passe son professorat en 1970 et donne des cours de météorologie théorique à l’Université Humboldt à partir de 1971, en tant que professeur honoraire.

Il avait entretemps été nommé Directeur du Service météorologique de RDA en 1967. Au cours des 23 années de service du Prof. Böhme, le Service météorologique de RDA a connu des transformations fondamentales. Le Prof. Böhme s’intéressait particulièrement à la prévision numérique du temps et à la prévision météorologique à moyenne échéance. Il a notamment encouragé la combinaison de méthodes statistiques et dynamiques sur la base de données satellitaires et de traitement électronique des données. Il apporta également une immense contribution aux travaux scientifiques de plusieurs instituts spécialisés, tels que l’Institut de recherche en météorologie dynamique à grande échelle où il exerça plusieurs années, ainsi que l’Institut de recherche en hydrométéorologie, bioclimatologie et agrométéorologie et l’Observatoire météorologique principal de Postdam, notamment dans les domaines du rayonnement et de la mesure de l’ozone. En 1985, les activités du Service météorologique sur la base de recherche de la RDA ont réussi à explorer la répartition verticale de l’ozone à l'aide de la sonde pour l'ozone mise au point à l'observatoire Lindenberg. La station météorologique automatique (Automatisch Fernmeldende Meteorologische Station, AFMS) élaborée au Bureau des instruments du Service météorologique vers la fin des années 1960 a été le premier système météorologique de transmission de données automatique dans le monde entier à être utilisé dans toutes les stations d’observations d’un pays.

Membre de la Commission des sciences de l’atmosphère (CSA) de l’OMM, du Comité de la recherche spatiale (COSPAR) et du Conseil international des unions scientifiques (CIUS), le Prof. Böhme a légué des contributions scientifiques extrêmement riches, notamment dans la préparation et l'établissement du Programme de recherche sur l’atmosphère globale (GARP). Il a participé à la première Conférence mondiale sur le climat, en 1979, en tant que membre du groupe de travail consacré aux influences des activités humaines sur le climat. Durant la deuxième Conférence mondiale sur le climat, en 1990, il dirigeait l’équipe spéciale chargée d’élaborer les recommandations relatives au Programme climatologique mondial (PCM). Et ce ne fut pas sans compter sur le rôle actif du Prof. Böhme au sein de l’OMM que le Service météorologique de RDA put organiser la session de 1988 du Conseil régional VI de l’OMM à Postdam ainsi que, la même année, la Conférence technique sur les instruments et les méthodes d'observation météorologique, à Leipzig.

Le Prof. Böhme était membre de l’Académie des sciences de RDA et Président de la section sur les satellites géostationnaires et les sciences cosmiques. Il a été Vice-président de la société météorologique de RDA pendant de nombreuses années, puis, après la réunification de l’Allemagne, membre de la Société météorologique allemande. Après son départ à la retraite, qui a coïncidé avec la réunification de l'Allemagne, le Prof. Böhme a poursuivi ses activités scientifiques au sein de la Société Leibniz. Il a publié plus d'une centaine d'articles, dont vingt pendant sa retraite. Faisant le bilan de ses travaux scientifiques, il a une fois déclaré que son but avait toujours été d’explorer au maximum toutes les informations souvent dissimulées dans les données et observations scientifiques.

Une interview du Prof. Böhme est parue dans le Bulletin de l’OMM, vol. 47 N° 3 (1998).


par G. Adrian

line

back to top

 

 

 

 

 

 

Version condensée
 
cover
Français


Archives MétéoMonde
Bulletin de l'OMM
 
 
Contact: Éditrice MétéoMonde - WMO ©2014 Genève, Suisse