Juin 2008

Dans les nouvelles

Noms d’ouragans rayés de la liste / La Chine lance un satellite météorologique / L’OMM à l’Exposition universelle 2010 à Shanghai /Le «Stockholm Challenge Award 2008» est décerné au service d'information de l'OMM sur le temps dans le monde / L’OMM relève le défi de la sécurité alimentaire

line

Noms d’ouragans rayés de la liste

Le Comité des ouragans de l’OMM a supprimé les noms de Dean, Felix et Noel, qui ont été les trois tempêtes les plus destructrices de la saison des ouragans de l’Atlantique 2007. Près de 200 personnes avaient perdu la vie après le passage de Dean et de Noel sur les côtes des Caraïbes et des Bahamas. Felix avait fait quant à lui 130 victimes au Nicaragua et au Honduras.

Leurs noms seront remplacés en 2013 par Dorian, Fernand et Nestor.

Depuis que l’on a commencé à attribuer des noms aux tempêtes tropicales, en 1953, 70 ont été supprimés.

Les noms de cette saison sont: Arthur, Bertha, Christobal, Dolly, Edouard, Fay, Gustav, Hanna, Ike, Josephine, Kyle, Laura, Marco, Nana, Omar, Paloma, Rene, Sally, Teddy, Vicky and Wilfred.

Le Centre de prévision climatique de la NOAA a annoncé que les projections de conditions climatiques tendaient cette année vers une saison des ouragans proche ou au-dessus de la normale dans le bassin Atlantique. La saison des ouragans de l’Atlantique débute officiellement le 1er juin.

Programme de l’OMM concernant les cyclones tropicaux

line

back to top

La Chine lance un satellite météorologique

La Chine a lancé avec succès Fengyun-3A, le premier de ses satellites météorologiques en orbite polaire de nouvelle génération.

Ce satellite a été lancé le 27 mai 2008 du centre de lancement de Taiyuan, dans la province du Shanxi. Sa charge utile consiste en une série complexe d’instruments, dont des imageurs dans le visible et l’infrarouge, des sondeurs dans l’infrarouge et à hyperfréquences, un imageur à hyperfréquences, un spectroradiomètre dans l’ultraviolet et un instrument de surveillance de l’environnement spatial. Ces instruments sont conçus pour fournir des données quantitatives tridimensionnelles à l’appui de la prévision numérique du temps et de la surveillance de l’environnement.

lancement  
   

Les sondeurs dans l’infrarouge et à hyperfréquences fourniront des données d’observation tous temps sur la distribution verticale de la température et de l’humidité dans l’atmosphère. Les imageurs dans le visible et l’infrarouge servent à caractériser la nébulosité et à mesurer la température à la surface des terres émergées et de la mer. En évaluant la couleur de l’océan, qui est une variable importante du cycle mondial du carbone, de l’ozone total et du bilan radiatif de la Terre, Fengyun-3A contribuera aussi à assurer la surveillance du climat et de l’environnement. Quant à l’instrument de surveillance de l’environnement spatial, il servira à détecter les particules chargées du vent solaire susceptibles d’avoir un effet néfaste sur le satellite.

Fengyun-3A amorce pour l’heure une phase d’essai et de mise en service et devrait devenir pleinement opérationnel après quatre à six mois en orbite. Il décrit une orbite héliosynchrone inclinée de 82 degrés par rapport au plan équatorial, à une altitude d’environ 836 kilomètres. Soucieuse de tenir ses engagements, la Chine assurera le service de lecture directe des données transmises par ce satellite au profit de l’ensemble des Membres de l’OMM.

Une fois opérationnel, Fengyun-3A fera partie de la constellation des satellites héliosynchrones à défilement, qui comprend actuellement les satellites en orbite polaire pour l’étude de l’environnement de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), le satellite Metop-A de l’Organisation européenne pour l’exploitation de satellites météorologiques (EUMETSAT) et un satellite russe de la série Meteor qui devrait être lancé d’ici la fin de l’année.

La Chine contribue aussi aux observations en conditions géostationnaires grâce à ses satellites de la série Fengyun-2. Les satellites en orbite polaire et géostationnaires sont une composante essentielle du Système mondial d’observation de l’OMM, qui a pour but de répondre aux besoins en matière d’observation de tous les programmes de l’OMM concernant le temps, le climat, l’eau et la prévention des catastrophes et l’atténuation de leurs effets ainsi que d’initiatives bénéficiant du soutien de l’OMM telles que le Programme mondial de recherche sur le climat, le Système mondial d’observation du climat, le Système mondial d’observation de l’océan ou le Système mondial d’observation terrestre et qui est en outre un élément essentiel du Système mondial des systèmes d’observation de la Terre.

Programme spatial de l’OMM

line

back to top

 

L’OMM à l’Exposition universelle 2010 à Shanghai

Le 9 mai 2008, M. Xu Xiaofeng, directeur adjoint du Service météorologique chinois, a signé au nom de l’OMM avec M. Hong Hao, Secrétaire général du gouvernement municipal de Shanghai, le contrat scellant la participation de l’OMM à l’Exposition universelle 2010 qui se tiendra à Shanghai.

participants

Le thème choisi pour l’Expo est “Better city, better life” (une meilleure ville pour une meilleure vie) et celui du pavillon de l’OMM— Meteoland— est “Safety and well-being” (sécurité et bien-être).

Meteoland présentera les différentes applications du  projet de démonstration concernant les systèmes d’alerte précoce multidanger de Shanghai  mené à bien dans le cadre de l’OMM. Les visiteurs pourront y découvrir le concept d’une station prototype au sein d’un réseau urbain d’observation météorologique pour la prévention et l’atténuation des catastrophes.

D’une conception respectueuse de l’environnement, le pavillon Météoland occupera une surface de 2000 mètres carrés. Il sera construit à l’aide de matières recyclables, telles que l’acier et le verre et muni de «parois respirantes» dans le soucis d’en faire une «installation naturalisée faite de la main de l’homme». De nombreux autres facteurs ont également été pris en compte dans sa conception: orientation du bâtiment, ventilation naturelle, lumière du jour, recours minimum à l’air conditionné et aux éclairages électriques, approvisionnement rationnel en énergie, moins de systèmes et d’équipements énergivores, technologies de récupération d’énergie, meilleur rendement énergétique et exploitation des énergies renouvelables. Les installations de démonstration fonctionneront quotidiennement durant l’Exposition et fourniront des prévisions et des services météorologiques de qualité. Avec sa présentation «Global climate change and the responsibilities of cities» (le changement climatique mondial et la responsabilité des villes), Météoland aidera les visiteurs à mieux comprendre les incidences et les dangers du changement climatique mondial pour les villes et leurs habitants. Le but du pavillon météorologique est de prôner un style de vie urbain sain et d’inciter à l’action individuelle en faveur des économies d’énergies et de la réduction des gaz à effet de serre.

line

back to top

 

Le «Stockholm Challenge Award 2008» est décerné au service d'information de l'OMM sur le temps dans le monde

Mr Tam & Mardle  
   

Le site Web du Service d'information sur le temps dans le monde, mis en place par l'OMM, s'est vu décerner le Stockholm Challenge Award 2008 dans la catégorie «Environnement».

Le prix de Stockholm récompense ainsi le rôle joué par le Service d'information sur le temps dans le monde, qui est exploité par l'Observatoire de Hong Kong, Chine au nom de l'OMM et permet aux pays en développement de participer à l'échange international de données météorologiques grâce à des techniques informatiques à la portée de tous. La citation du prix relève le caractère éminemment visionnaire du Service d'information sur le temps dans le monde, qui poursuit des objectifs planétaires dans une perspective à long terme.

Le Stockholm Challenge Award est un prix international destiné à encourager l'utilisation des technologies de l'information et de la communication pour contribuer à combler le fossé socio-économique entre les pays.

 

line

back to top

L’OMM relève le défi de la sécurité alimentaire

Il est important de noter que, du point de vue de la sécurité alimentaire, le climat n’est pas uniquement considéré comme un risque naturel mais également comme une ressource naturelle. Le climat est une ressource renouvelable mais variable dans le temps et dans l’espace. Si l’Homme veut faire un usage performant des deux autres ressources naturelles (sols et plantes/génétique animale) pour une agriculture durable, il doit au préalable maîtriser le rôle du climat.

Le climat peut être considéré comme l’élément moteur de la production durable de plantes, d’animaux et de ressources du sol. Les Membres de l’OMM contribuent à cette activité en livrant des observations météorologiques et climatiques ainsi que des analyses et des prévisions d’une grande précision que les collectivités agricoles utilisent pour améliorer le rendement des cultures et du bétail, pour planifier leurs périodes de plantation et de récolte et réduire les parasites et les maladies.

Compte tenu de l’importance du climat et de la sécurité alimentaire, une nouvelle rubrique intitulée l’OMM et la sécurité alimentaire a été créée sur la page d’accueil du site Internet de l’OMM.

man with rice  

Afin de faire face à l’urgence alimentaire actuelle dans le monde, le Secrétaire général de l’OMM a créé une Équipe spéciale dédiée à ce problème.


A travers des forums et des ateliers sur l’état du climat ou diverses autres manifestations, celle-ci recherchera des solutions à long terme en matière de sécurité alimentaire, et notamment en vue d’accroître la production alimentaire en tenant compte de la variabilité et du changement climatiques. Elle élaborera un plan d’actions et une stratégie de communication afin de sensibiliser le public sur l’engagement de l’OMM dans ce défi mondial.

Photo: UNCDF    

Programme de météorologie agricole

Avantages socio-économiques

Pays les moins avancés

line

back to top

Crise alimentaire mondiale: le plan de bataille de l’ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a annoncé hier la mise en place d’une équipe spéciale pour coordonner les efforts du système des Nations Unies dans la lutte contre la crise mondiale provoquée par la flambée des prix des denrées alimentaires. L’équipe spéciale en charge de la crise alimentaire mondiale réunira les responsables des agences, des fonds et des programmes des Nations Unies et des institutions de Bretton Woods ainsi que des experts relevant de l’ONU et des autorités de la communauté internationale.

C’est sur cette annonce que se sont achevés à Berne, Suisse, deux jours de réunions du Conseil de coordination des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies qui réunit 27 responsables d’agences et de programmes onusiens (dont le Secrétaire général de l’OMM) sous la présidence du Secrétaire général des Nations Unies.

line

back to top

 

 

 

 

 

 

Version condensée
  cover 
  Français


Rubriques
  Dans les nouvelles
  Vient de paraître

Archives MétéoMonde
 
 
Contact: Éditrice MétéoMonde - WMO ©2008 Genève, Suisse

 

 

.