Juin 2009

Dans les nouvelles

Fresque géante de Hans Erni dévoilée au Palais des Nations Unies de Genève / Le millésime 2008 de la Vigne des Nations dédié au GIEC / Signature d’un Mémorandum d’accord aujourd’hui / Des messages de jeunes à la troisième Conférence mondiale sur le climat / Le Président de l’OMM rencontre le Président des États-Unis / Election des nouveaux membres par intérim du Conseil exécutif de l’OMM / Pacifique-Est: une saison cyclonique normale ou en dessous de la normale en perspective / Une saison proche de la normale en perspective pour les ouragans de l’Atlantique / Lancement du Rapport mondial d’évaluation des risques de catastrophes / Certification ISO pour le laboratoire d’étude du rayonnement de l’Observatoire de Hong Kong

line

Fresque géante de Hans Erni dévoilée au Palais des Nations Unies de Genève

 

 

herni
   

Une fresque en céramique de 60 mètres de long de l’artiste suisse Hans Erni a été inaugurée officiellement le 6 juin. Placée sur les deux murs de l’entrée du palais des Nations, cette œuvre est entièrement dédiée à la cause de la paix. La colombe est un thème récurrent dans les œuvres d’Erni.

Hans Erni était invité aux célébrations de la Journée météorologique mondiale au siège de l’OMM en 2006, où une exposition de ses peintures intitulée « Forces de la Nature » avait été inaugurée par le Directeur général de l’Office des Nations Unies de Genève. La galerie d’art en ligne de l’OMM, qui contient une sélection de peintures d’Erni, a également été inaugurée.

Hans Erni a célébré son 100e anniversaire cette année, en février.

back to top

line

Le millésime 2008 de la Vigne des Nations dédié au GIEC

 

 

vigne
   

La cérémonie Vigne des Nations s’est tenue au Signal de Bernex dans le canton de Genève le 5 juin 2009 ; elle mettait à l’honneur le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat  (GIEC), lauréat du prix Nobel de la paix 2007. La cérémonie s’est déroulée en présence du corps diplomatique, de représentants d’institutions internationales pour l’environnement sises à Genève et de Membres du Conseil exécutif de l’OMM, qui tient actuellement sa soixante et unième session.

Depuis la célébration du 50e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies, en 1995, il est de tradition d’honorer une organisation internationale en lui dédiant l’une des vignes du domaine de la République et canton de Genève.

Le GIEC a été créé par l’OMM et le Programme des Nations Unies pour l’environnement en 1988. Son Secrétariat est situé dans les locaux du siège de l’OMM.

back to top

line

Signature d’un Mémorandum d’accord

Les  Services météorologiques de la République islamique d’Iran (IRIMO) et d’Afrique du Sud ont signé le 5 juin un mémorandum d’accord visant à promouvoir la formation de personnel météorologique, des programmes de recherche conjoints ainsi que l’utilisation de technologies modernes de prévision. Cet accord porte notamment sur: le développement et la distribution de produits aux utilisateurs, le développement de nouvelles technologies, la recherche sur les précipitations et l’augmentation des pluies, la chimie de l’atmosphère, le renforcement des capacités et la conception de nouveaux systèmes applicables à l’observation et à la prévision. Cette coopération aidera à améliorer les produits et services météorologiques à la fois en République islamique d’Iran et en Afrique du Sud dans l’intérêt de la société et des décideurs.

back to top

line

Des messages de jeunes à la troisième Conférence mondiale sur le climat

L’OMM, à travers les Services météorologiques et hydrologiques nationaux, et le programme GLOBE (Global Learning Observations to Benefit the Environment) invitent des jeunes à formuler de brefs messages prégnants sur le thème de la participation de la jeunesse à la résolution de problèmes locaux grâce à la recherche météorologique et climatologique. Une sélection de messages reçus sera exposée à la troisième Conférence mondiale sur le climat (CMC-3) du 31 août au 4 septembre à Genève. L’objectif de cette initiative conjointe OMM/GLOBE est de montrer aux scientifiques, aux dirigeants politiques, aux décideurs du monde des affaires internationales et aux représentants des médias assistant à la CMC-3 comment les jeunes des quatre coins de la planète utilisent leurs recherches sur le temps et le climat pour faire face aux défis  climatiques de leur région. Pour obtenir davantage d’informations, veuillez vous rendre sur GLOBE.

 

back to top

line

Le Président de l’OMM rencontre le Président des États-Unis

 

 

obama
  Alexander I. Bedritskiy avec Barack Obama

Les représentants des 17 plus grandes économies du monde se sont réunis à Washington DC les 27 et 28 avril 2009 afin de préparer le Forum des économies majeures sur l’énergie et le climat qui se tiendra à L’Aquila, Italie, en juillet 2009. La délégation russe composée du Président D.A  Medvedev, était conduite par Alexander I. Bedritskiy, responsable de Roshydromet et Président de l’OMM

Les leaders des économies les plus développées du monde ont entamé des discussions sur les approches technologiques à mettre en œuvre pour faire face aux changements climatiques.  Ont notamment été évoquées les technologies d’adaptation aux changements climatiques, telles que le renforcement des systèmes d’observation et de prévision des phénomènes de variabilité extrême et la réduction des risques de catastrophes naturelles. Organisé à l’initiative des États-Unis, ce Forum constitue un processus de consultation important pour faire progresser les négociations sur le climat dans le cadre des Nations Unies.

Le Président des États-Unis d’Amérique, Barack Obama, a reçu les chefs de délégations et a eu une brève conversation avec M. Bedritskiy concernant les perspectives de coopération russo-américaine sur les questions climatiques.

Russe

 

back to top

line

Election des nouveaux membres par intérim du Conseil exécutif de l’OMM

Les personnes suivantes ont été élues hier membres du Conseil par intérim:

  • G.P. Ayers (Australie)
  • Byung-Seong Chun (République de Corée)
  • F. Jacq (France)
  • K. Sakurai (Japon)
  • A. Tyagi (Inde)

 

back to top

line

Pacifique-Est: une saison cyclonique normale ou en dessous de la normale en perspective

Le Centre de prévision du climat (CPC) de la NOAA a annoncé que les conditions climatiques projetées tendent cette année vers une saison des ouragans normale ou en dessous de la normale dans l’est du Pacifique.

En tenant compte des incertitudes liées aux prévisions, les prévisionnistes estiment avec un degré de fiabilité de 70%, que 13 à 18 tempêtes prénommées pourraient se développer, dont six à dix pourraient évoluer en ouragans, et deux à cinq de ces derniers en ouragans majeurs. Lors d’une saison moyenne dans le Pacifique-Est, on dénombre 15 à 16 tempêtes prénommées, dont neuf se transforment en ouragans et quatre à cinq en ouragans majeurs.

La saison des ouragans du Pacifique-Est dure du 15 mai au 30 novembre, avec un pic d’activité de juillet à septembre.

Les principaux facteurs climatiques influant sur les prévisions de cette année sont les conditions atmosphériques qui ont fait baisser l’activité cyclonique au-dessus de l’océan Pacifique-Est depuis 1995 et la possibilité de formation d’un épisode El Niño.

Davantage d’informations

 

back to top

line

Une saison proche de la normale en perspective pour les ouragans de l’Atlantique

Dans sa prévision initiale pour la saison 2009 des ouragans de l’Atlantique (1er juin-30 novembre), le Centre de prévision du climat (CPC) de la NOAA annonce que la probabilité est de 50% pour que cette saison soit proche de la normale, de 25% pour qu’elle soit au-dessus de la normale et de 25% pour qu’elle soit au-dessous.

Les régimes météorologiques mondiaux révèlent cette année une plus grande incertitude que les années précédentes. Selon les prévisionnistes, il y a 70% de chances que 9 à 14 tempêtes prénommées se produisent, dont quatre à sept pourraient devenir des ouragans et un à trois d’entre eux, des ouragans majeurs.

L’activité s’intensifiera si les précipitations accrues sur l’Afrique occidentale, le réchauffement des eaux de l’Atlantique et la réduction du cisaillement du vent se poursuivent. L’activité pourrait en revanche diminuer si un épisode El Niño se développe dans l’est du Pacifique équatorial ou si les températures de l’océan Atlantique tropical est restent inférieures à la normale.

Davantage d’informations

 

back to top

line

Lancement du Rapport mondial d’évaluation des risques de catastrophes

Les Nations Unies ont lancé le Rapport mondial d’évaluation des risques de catastrophes à Bahrein le 17 mai en présence de Khalifa Bin Salman Al Khalifa, Premier Ministre de Bahrein. Se trouvaient parmi les éminents invités le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon; le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud; et la Sous-secrétaire générale des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes, Margareta Wahlstrom.

C’est le premier rapport mondial qui identifie les facteurs croissants de risque de catastrophes. Il recommande un plan d’action en 20 points pour la réduction des risques notamment pour réduire la pauvreté, sauvegarder le développement et s’adapter aux changements climatiques avec des effets bénéfiques pour une plus grande sécurité et stabilité au niveau mondial.

Fiche d’information de la  SPIC des Nations Unies (en anglais)

 

 

back to top

line

 

Certification ISO pour le laboratoire d’étude du rayonnement de l’Observatoire de Hong Kong

 

 

photo
  Le Directeur de l’Observatoire de Hong Kong, le Dr Lee Boon-Ying (à gauche), reçoit la certification ISO 9001:2008

Le laboratoire d’étude du rayonnement relevant de l’Observatoire de Hong Kong (Chine) a reçu la certification ISO 9001:2008 pour ses services de mesure du rayonnement.

L’Observatoire a commencé à mesurer les niveaux de rayonnement dans l’environnement à Hong Kong, en 1961, et a participé à des programmes internationaux à ce sujet organisés conjointement par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique et l’OMM.

L’Observatoire a lancé un programme global de surveillance du rayonnement dans l’environnement en 1983 afin de mesurer les niveaux de rayonnement à Hong Kong avant et après l’ouverture d’une centrale nucléaire à Guangdong. Les relevés montrent qu’il n’y a pas eu de changement mesurable, ni dans les niveaux de rayonnement ambiant, ni dans les activités de radionucléides artificiels dans l’environnement et les produits alimentaires consommés.

Davantage d’informations

Programme d'intervention en cas d'urgence de l'OMM

back to top

 

 

 

 

 

 

Version condensée
   
  Français


Rubriques
  Dans les nouvelles
  Vient de paraître

Archives MétéoMonde
 
 
Contact: Éditrice MétéoMonde - WMO ©2008 Genève, Suisse

 

 

.