Décembre 2006 Téléchargements & liens

Événements récents

Atelier international sur la gestion des risques agrométéorologiques: problèmes et perspectives

Commission de météorologie agricole - Quatorzième session 

Conférence technique sur le Système d’information de l’OMM

Session extraordinaire de la Commission des systèmes de base

Sixième Atelier international sur les cyclones tropicaux

 

Atelier international sur la gestion des risques agrométéorologiques: problèmes et perspectives
(New Delhi, Inde, 25-27 octobre 2006)  

Dans de nombreuses parties du monde, le changement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les graves sécheresses, les crues, les tempêtes, les cyclones tropicaux, les vagues de chaleur, les gels et les vents violents constituent des risques importants pour la production ainsi que des facteurs d’incertitude qui influencent la performance et la gestion des systèmes agricoles. Pour faire face à ces risques et aléas agrométéorologiques, il convient d’abord de les évaluer, puis de développer des stratégies de gestion. Cet atelier, copatronné par l’OMM, a réuni 188 participants venus de 78 pays pour examiner ces questions.  

 india

Les phénomènes et risques météorologiques et climatiques pour l'agriculture - sécheresses, crues, cyclones, vents violents et températures extrêmes - ont été identifiés et les niveaux de risque définis. Les approches de gestion des risques ont mis en avant que la planification de la préparation, les évaluations des risques et les améliorations des systèmes d'alerte précoce pouvaient réduire la vulnérabilité de la société aux risques météorologiques et climatiques. La diversification des entreprises, la couverture des contrats, l'assurance des récoltes, les assurances basées sur les dérivés climatiques et les indices climatiques jouent un rôle essentiel dans le développement des stratégies de gestion du risque agricole. Le recours à des stratégies et programmes d'assurance des récoltes afin de réduire l'exposition des communautés agricoles aux risques que constituent les extrêmes météorologiques et climatiques ont été examinés.  

Plusieurs stratégies ont été identifiées pour faire face à ces risques. Parmi celles-ci, l'utilisation de prévisions saisonnières en agriculture, la gestion des forêts et des terres pour aider à lutter contre la pénurie de nourriture, la sécheresse et la désertification. L'utilisation de modèles de gestion intégrée de l'agriculture et de simulation de récoltes en parallèle à des systèmes de prévisions climatiques donne les meilleurs résultats. Les stratégies visant à améliorer la gestion de l'eau et à accroître l'utilisation efficace de l'eau comprenaient notamment l'assolement et une meilleure irrigation. Le recours aux connaissances indigènes locales s'est avéré particulièrement important.  Des combinaisons de technologies agricoles traditionnelles adaptées aux circonstances locales, aux prévisions météorologiques saisonnières et aux méthodes d'alerte ont été importantes pour améliorer les récoltes et les rendements. De nombreux défis ont été identifiés pour aborder les stratégies.  L'impact des différentes causes de variabilité climatique et de changement dans la fréquence et l'amplitude des phénomènes extrêmes s'est révélé particulièrement important. L'absence de collecte de données lors de catastrophes fait obstacle à la préparation future, tout comme l’insuffisance de services de communication efficaces pour la diffusion opportune d'informations sur le temps et le climat permettant de prendre des décisions appropriées.  

Une gamme de choix politiques pour gérer de tels risques a été présentée, notamment la planification des urgences, l'utilisation de modèles de simulation de récolte et de services agrométéorologiques. 

Voir sous: http://www.wmo.int/web/wcp/agm/Meetings/worisk06/ 

top

Commission de météorologie agricole - Quatorzième session
(New Delhi, Inde, 28 octobre-3 novembre 2006)

Au total 88 personnes provenant de 55 pays et cinq organisations internationales ont participé à cette réunion dirigée par le président de la Commission, R.P. Motha (États-Unis).

La Commission a noté avec satisfaction les progrès réalisés dans la mise en oeuvre du programme de météorologie agricole de l'OMM entre les deux dernières sessions et s'est réjoui du grand nombre de publications produites.

La Commission a noté que sa nouvelle structure de travail était efficace et lui avait permis d'aborder avec succès plusieurs questions nouvelles comme l'invasion de criquets en 2004 et les catastrophes naturelles.

 india

Les activités jusqu'à la prochaine session seront centrées sur le thème “Produits et services agricoles et stratégies de lutte en vue d'assurer la viabilité du développement agricole en faveur des décisions agricoles quotidiennes à cour terme et les mesures proactives de planification agricole stratégique à long terme”.

M.J. Salinger (Nouvelle-Zélande) et L.S. Rathore (Inde) ont été élus respectivement président et vice-président de la Commission.

Voir sous: http://www.wmo.int/web/wcp/agm/agmp.html   

 top

 

Conférence technique (TECO) sur le Système d’information de l’OMM (SIO)
(Séoul, République de Corée, 6-8 novembre 2006)
 

Principaux résultats

  • Plus de 120 participants — dont des représentants du secteur privé;
  • Evaluation générale des progrès réalisés à partir de présentations de solutions techniques et de prototypes, et démonstration en direct des services fournis par le projet du Centre mondial européen (CMSI);
  • Soutien appuyé aux objectifs du SIO en vue de fournir des services améliorés à tous les programmes de l'OMM; nous avons souligné que le SIO s'appuiera sur les acquis du Système mondial de télécommunications (SMT) (sans le remplacer) et proposera des améliorations du SMT en tant que composante principale;
  • Mise en évidence de la quantité de travail nécessaire avant une mise en oeuvre opérationnelle du SIO et le besoin de ressources financières et humaines supplémentaires;
  • Soutien au programme de proximité pour les pays en développement, et nécessité d'un renforcement permanent des capacités. 

 top

 

Session extraordinaire de la Commission des systèmes de base (CSB-E)
(Séoul, République de Corée, 9-16 novembre) 

 group photo

 

Principaux résultats 

Système mondial de télécommunications (SMT)

Améliorations des directives en matière de technologies de l'information et des communications (TIC) pour le SMT et d’utilisation d'Internet par les Services météorologiques et hydrologiques nationaux, y compris aspects sécuritaires;

Développement de procédures pour un échange plus efficace des messages, des informations numériques et fichiers;

Amélioration des procédures pour un échange efficace de données relatives à l'alerte au tsunami: niveau de la mer, activité sismique, surveillance et avis, accusés de réception. 

Gestion des données

Accord sur la norme OMM de métadonnées de base fondée sur la norme de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) pour tous les programmes de l'OMM et les actions de développement ultérieur, dont une interaction accrue avec l'ISO. 

Représentation de données et codes

Examen de la stratégie pour le passage aux codes déterminés par des tables et meilleure coordination avec d'autres commissions, programmes et organisations, en particulier la Commission de météorologie aéronautique et l'Organisation de l'aviation civile internationale. 

Système d'information de l'OMM (SIO)

Accord sur les services de base SIO et mise en oeuvre progressive: collecte/échange de données critiques au niveau du temps et des opérations (SMT); dépistage de données; accès et service d'extraction de données pour les utilisateurs autorisés (portails Internet) et prestation de service opportune.

Création d'un fonds d'affectation SIO en vue de favoriser les ressources financières et humaines supplémentaires afin d'accélérer la mise en oeuvre du SIO.

Accord sur les principes de gouvernance et les procédures de désignation des centres SIO (Centres du Système mondial de télécommunications et collecte de données ou centres de produits).

Accord sur les actions nécessaires, les priorités et les ressources afin faire progresser la mise en oeuvre du SIO, dont l'implication des commissions techniques de l'OMM, les Conseils régionaux et les communautés d'utilisateurs interdisciplinaires, en particulier celles concernées par la prévention des catastrophes et l'atténuation de leurs effets. 

Gestion des radiofréquences

Accord sur la nécessité d'activités préparatoires pour la Conférence mondiale 2007 sur les radiocommunications (octobre-novembre 2007), dont un certain nombre de questions importantes (radars météorologiques, télédétection passive). 

Projet de démonstration de la prévision de phénomènes météorologiques extrêmes

Très haut degré de soutien de la part du Conseil régional I (Afrique). Ce projet est un projet pilote pour l'initiative de renforcement coordonné de la capacité afin d'augmenter l'accès et l'utilisation de la prévision numérique du temps dans les pays en développement et les moins avancés.  Il associe les ressources provenant de pays développés et en voie de développement afin d'améliorer la pratique de la prévision numérique du temps dans cinq pays du sud-est de l'Afrique. Le projet a débuté en novembre 2006 et se poursuivra jusqu'en octobre 2007.  Les débats ont porté sur les travaux de suivi, dont des projets de démonstration dans d'autres régions. 

Opération des sous-systèmes de la composante de surface et de la composante spatiale

L'importance d'une exploitation durable du Système mondial d'observation, en particulier dans les pays en développement et les pays moins avancés a été rappelée, et une optimisation permanente des éléments d'observation a été encouragée afin d'inclure le développement et la mise en place d'un système composite avancé. 

Impact d'une nouvelle instrumentation

Le Secrétariat a été chargé de poursuivre la surveillance des actualisations et du remplacement de certains systèmes de radiosonde, en particulier dans les pays en développement ainsi que l'introduction de nouvelles technologies.  

Cadre de référence pour la gestion de la qualité

Une approche globale, dont des propositions en vue de développer une relation de travail plus étroite avec l'Organisation internationale de normalisation a été approuvée.

 top

Sixième atelier international sur les cyclones tropicaux
(San Jose, Costa Rica, 21-30 novembre 2006)
 

Le sixième atelier international de l'OMM sur les cyclones tropicaux (IWTC-VI) a été organisé à San Jose, Costa Rica, du 21 au 30 novembre 2006. C.Y. Lam et Johnny Chan ont assuré la co-présidence de cette réunion sur un thème spécial: “Prévisions quantitatives sur le lieu d'impact d'un cyclone tropical compte tenu d'un système d'alerte effectif”. 

Organisé par l'Instituto Meteorológico Nacional du Costa Rica, l'atelier a constitué un forum international pour les chercheurs et les prévisionnistes, leur permettant de débattre de la prévision et des tendances en matière de cyclones tropicaux. Les 125 participants venus de 34 pays membres de l'OMM étaient des chercheurs dans le domaine des cyclones tropicaux (51%) et des prévisionnistes (46%) ainsi que des experts en hydrologie, en ondes de tempêtes, en atténuation des effets des catastrophes et des agences privées de modélisation des risques (3%).  

 workshop

IWTC-VI a proposé 32 présentations et neuf sessions parallèles pour des discussions informelles permettant des analyses en profondeur et un partage d'expériences. Une série de recommandations pour des recherches futures a été formulée, avec une attention particulière pour les besoins changeants des différentes régions touchées par les cyclones tropicaux et pour l'amélioration de la prévision opérationnelle des cyclones tropicaux et des pratiques d'alerte. 

Les récents phénomènes de cyclones tropicaux à fort impact et les saisons d'ouragans inhabituellement actives ont créé un sentiment d'urgence en faveur d’une meilleure coopération entre les spécialistes des cyclones tropicaux dans le monde.  Il s’agit d’une démarche nécessaire, non seulement pour réduire les dommages causés par ces catastrophes naturelles, mais aussi pour comprendre le lien entre les variations en matière de cyclones tropicaux et les changements climatiques. Une session spéciale a été consacrée à la rédaction d'une déclaration de l'atelier sur les liens entre les changements climatiques directement liés aux activités humaines et les cyclones tropicaux. La déclaration et le résumé sont disponibles en ligne sur: http://www.wmo.ch/web/arep/arep-home.html

Plus de détails sur l'atelier sous: http://severe.worldweather.org/iwtc/

top

Version imprimable français
Archives MétéoMonde
Il y a 50 ans...
Anniversaires
Événements météorologiques et climatiques à fort impact
 
Liens
Galerie d'art
GEO
Année polaire internationale (IPY)