Juin 2006 Téléchargements & liens

Activités de l'OMM

Météorologie agricole Eau / Nouveau bureau de projet de l'OMM  / Services météorologiques destinés au public / Météorologie marine / Risques naturels

 

Météorologie agricole

Criquets 

Système d'alerte précoce 

Lors de la troisième édition de la Conférence internationale sur les systèmes d'alerte précoce à Bonn, Allemagne (mars 2006), l’OMM a révélé un projet pilote de système d’alerte précoce visant à préparer les populations aux invasions de criquets. Les progrès accomplis dans les prévisions météorologiques ont permis de mieux identifier les conditions propices à la reproduction des acridiens, qui sont généralement la cause des invasions. 

L’OMM a présenté ce projet pilote après une introduction sur les criquets et les ravages qu’ils occasionnent. Elle a souligné l’importance des informations météorologiques pour leur observation et leur contrôle ainsi que des progrès technologiques et des outils opérationnels qui facilitent la surveillance et la prévision des invasions. 

Le projet pilote mené par l’Afrique de l’Ouest sur les systèmes d'alerte précoce concernant les invasions de criquets pèlerins vise à développer des outils plus efficaces et mieux adaptés ainsi que des informations opérationnelles pour surveiller et prévoir l’évolution des acridiens ainsi que leur migration au niveau national. Un autre objectif est la planification des opérations de lutte anti-acridienne. 

Le projet est axé sur la Mauritanie et le Sénégal. En 2004, un énorme essaim de criquets a causé des dommages catastrophiques aux cultures et à la végétation à travers de larges zones d’Afrique du Nord.

 

Observation et contrôle 

Au mois d’avril, l’OMM et l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont organisé un atelier consacré à l’information météorologique au service de la lutte anti-acridienne à Mascate, Oman. Y participaient des experts et des représentants des Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) ainsi que des Centres nationaux de lutte anti-acridienne (NLCC) de 11 pays du nord-est de l’Afrique et du sud-ouest de l’Asie.   

image

L’objectif était de répartir les rôles et les responsabilités et de coordonner et planifier plus efficacement les opérations dans l’éventualité d’une invasion de criquets. Une attention particulière a été portée à la diffusion d'informations météorologiques quotidiennes aux NLCC et aux organisations internationales ainsi qu’à la possibilité d’utiliser des modèles de prévisions météorologiques avancés au service de la lutte anti-acridienne.

Les experts ont invité les SMHN à fournir un certain nombre de produits à leur Centre de lutte anti-acridienne respectif:

  • Données sur les précipitations et les températures journalières provenant des stations météorologiques (à transmettre par courriel);
  • Carte satellite des estimations de précipitations ou prévisions des précipitations à 00 heure à partir de modèles de prévision météorologique numériques;
  • Produits de prévisions météorologiques pour la pluie, la température et le vent;
  • Position de la zone de convergence intertropicale pendant l’été.

A l’origine, ces produits pouvaient être obtenus sur Internet sous forme de fichiers graphiques mais l’objectif final est de fournir ces informations au format digital afin de les incorporer dans un système d’information géographique. En outre, les SMHN d’Oman et d’Egypte seront considérés comme des fournisseurs d’assistance en matière de prévisions météorologiques numériques et de produits satellites aux NLCC des pays voisins dans leurs régions respectives.   

image

D’autres recommandations ont été formulées en vue d'organiser ce travail. Par exemple, la conclusion d’accords formels de haut niveau, la création de groupes de travail conjoints et de coordonnateurs entre les SMHN et les NLCC dans chaque pays ; l’organisation de cours de formations et la fourniture de manuels pour le personnel des NLCC sur la manière d’utiliser les produits météorologiques et pour le personnel des SMHN sur les questions ayant trait aux criquets. Il serait souhaitable que les infrastructures des SMHN et des NLCC soient améliorées. L’OMM et la FAO ont été sollicitées pour la fourniture de moyens (équipement, formation) pour les pays qui ne sont pas en mesure de fournir des produits satellites et des prévisions numérique du temps.

L’OMM et la FAO vont préparer une brochure conjointe sur les applications de la météorologie à la lutte antiacridienne à l’attention des décideurs, des bailleurs de fonds et du grand public.

 

Voir sous: http://www.wamis.org/

   

Météorologie agricole et information climatologique
dans le Pacifique Sud-Ouest
 

Un système d’information climatologique efficace est censé fournir des informations sur le climat à la fois faciles à comprendre, adaptées aux besoins des utilisateurs et disponibles en temps opportun de manière à pouvoir être intégrées aux processus de décisions.

Une collaboration étroite entre les fournisseurs d’informations sur le climat et les utilisateurs finaux garantit l’amélioration permanente des systèmes d’information climatiques. Le renforcement de la coopération parmi les Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) et les agences connexes facilite le partage d’expériences, de technologies et de ressources humaines.

Les applications agrométéorologiques dans les secteurs de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche ont un impact socio-économique énorme pour tous les pays en développement.

Les experts réunis en mars en Indonésie ont convenu d’un certain nombre de priorités pour le Pacifique Sud-Ouest : les activités doivent se concentrer sur le renforcement des liens entre les fournisseurs et les utilisateurs d’informations climatiques, sur l’utilisation de technologies modernes en matière de prévisions et d’applications climatiques et sur l’influence économique des informations agrométéorologiques.

Il s’agira à cet effet de réexaminer et de recommander des applications de prévisions climatiques saisonnières à interannuelles. Il sera également nécessaire de réaffirmer le niveau d’interaction avec les communautés d’utilisateurs dans les applications de prévisions climatiques et d’identifier comment les besoins peuvent être satisfaits plus efficacement.

Il convient de formuler des stratégies appropriées de gestion des risques afin d’appréhender les variations climatiques actuelles et futures ainsi que les phénomènes climatiques extrêmes et de les promouvoir grâce à l’amélioration de la communication et à des applications plus ciblées.

Les effets économiques de l’application des informations agrométéorologiques dans le Pacifique Sud-Ouest seront démontrés à travers des études de cas spécifiques. Les experts rechercheront les moyens d’encourager une approche multidisciplinaire à l’application des informations météorologiques et climatiques à l’agriculture, à la sylviculture et à la pêche.

L’utilisation de techniques de télédétection sera évaluée pour l’observation des phases de croissance des cultures, des dommages dus aux aléas climatiques et du rendement des cultures dans le but de promouvoir leur application en agrométéorologie.

DVD  

Un événement parallèle sur le Climat et la dégradation des sols a été organisé par l’OMM au cours de la septième Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (Nairobi, Kenya, octobre 2005). (http://www.unccd.int/

Un DVD a été produit par l’OMM en collaboration avec le Service météorologique kenyan. Il peut être obtenu sur demande.

   

 

Temps, climat et agriculture 

Avec le soutien de l’OMM, des séminaires itinérants sont mis sur pied par les SMHN afin d’accroître l’interaction entre les SMHN et la communauté agricole. L’objectif général est de rendre les agriculteurs plus autonomes en améliorant leur information sur les questions météorologiques et climatiques qui influencent le rendement de leurs cultures.

Ce type d’information peut les aider à améliorer leur gestion des risques et à assurer une utilisation durable des ressources naturelles. Il s’agira d’informations météorologiques et climatiques de base fournies par les experts des SMHN, de l’application des informations sur le temps et le climat aux décisions en matière d’agriculture et de la lutte contre les parasites et les maladies fournies par des agents responsables de la vulgarisation agricole.

Les premiers séminaires doivent se tenir en Ethiopie et en Colombie.

 

Voir sous: http://www.wmo.int/web/wcp/agm/agmp.html

et

http://www.wmo.int/web/wcp/wcp-home.html

 

 image

Eau

Forum mondial de l'eau 

Le quatrième Forum mondial de l’eau a été organisé à Mexico en mars 2006. Ce Forum est la plus grande manifestation internationale sur l’eau douce. Il encourage les échanges et le dialogue entre de multiples acteurs afin d’influer sur la politique de l’eau au niveau mondial dans une perspective de développement durable.

Cette édition du Forum était articulée autour du thème central: "L'action locale face à un défi planétaire". Celui-ci a été traité à travers cinq axes thématiques: l’eau pour la croissance et le développement; la mise en place de la gestion intégrée des ressources en eau; l’eau et l’assainissement de l’eau pour tous; la gestion de l'eau pour l'alimentation et l'environnement et enfin, la gestion des risques.

L’OMM avait préparé différents documents sur la gestion des risques par le biais d’un large processus de consultation comprenant un "forum virtuel". Le risque y est décrit comme une fonction de l’ampleur de la catastrophe, le degré d’exposition d’une société ou d’une collectivité au risque et la vulnérabilité de la société à l’égard des dommages causés par la catastrophe. La gestion des risques doit par conséquent prendre en compte ces trois composantes afin de former un processus systématique englobant toutes les formes d’activités. Il s’agit de cibler les mesures structurelles et non structurelles à éviter ou la limite structurelle aux effets défavorables des risques.

Trois séances techniques consacrées à l’importance de l’information pour la gestion intégrée des ressources en eau, aux crues éclair et à la gestion de la sécheresse ont été co-organisées ainsi que deux autres réunions portant sur la gestion intégrée des crues et la collaboration internationale en matière de gestion des crues.

 

Voir sous: http://www.wmo.int/web/homs/WWF4/WWF4-02.htm

 

image

Gestion de la sécheresse 

Dans le cadre du thème "Gestion de la sécheresse" abordé lors du Forum mondial de l’eau (voir rubrique précédente), l’OMM a présenté un exposé intitulé Managing drought risks—role of improved preparedness and management («Gestion des risques de sécheresse – l’importance d’une meilleure prévention»). Les méthodes actuelles de gestion des situations de sécheresse sont fortement subordonnées aux périodes de crise et il devient urgent d’adopter une approche de gestion davantage axée sur le risque pour la planification aux niveaux national et régional. Une telle approche comprendrait un système d’alerte précoce orienté vers les utilisateurs accompagné d’une diffusion rapide de l’information aux utilisateurs.

La gestion et la prévention efficace des situations de sécheresse requièrent un accès libre et illimité aux informations correspondantes permettant l’observation, l’évaluation et la prévision.

Compte tenu de la fréquence croissante des sécheresses, il devient nécessaire d’optimiser l’efficacité des médias afin de mieux former et informer le grand public et les décideurs sur les effets potentiels et la nécessité d’adopter de meilleures stratégies de prévention et de gestion.

Avec le développement des ressources en eau dans les régions arides et semi-arides, les terres irriguées sont non seulement davantage exposées aux sécheresses, mais elles doivent en outre faire face à l’allongement des périodes sans eau. Il serait donc souhaitable que les gouvernements mettent en place des politiques structurelles et non structurelles parallèlement à leurs plans de développement afin de faire face à ces risques grandissants.

 

image

Les pays doivent concevoir des politiques convergeant vers une gestion efficace des situations de sécheresse. De telles politiques placeraient la prévention et les mesures d’incitation avant la souscription d’assurances, la souscription d’assurances avant les secours et les secours avant la réglementation.

L’approche de bas en haut poursuivie dans l’action locale peut compléter l’approche de haut en bas et conduire à un mode de développement beaucoup plus efficace. Les collectivités locales deviendraient des acteurs essentiels dans le processus de développement.

 

Voir sous:  http://www.wmo.int/web/homs/WWF4/WWF4-02.htm#Drought

http://www.wmo.int/web/wcp/agm/agmp.html

and

http://www.wmo.int/web/wcp/wcp-home.html

 

 image

Nouveau bureau de projet de l'OMM

Un bureau de projet de l’OMM a été établi à Mexico afin de soutenir la Commission nationale de l’eau dans sa mission de gestion intégrée et durable des ressources en eau du Mexique.

Le bureau de projet fait partie d’un accord de coopération signé entre le Mexique et l’OMM le 2 septembre 2005. Le Secrétaire général de l’OMM et le Directeur général de la Commission nationale de l’eau mexicaine (CONAGUA) ont signé l’accord complémentaire lors du Quatrième Forum mondial de l’eau (voir p. 2 et 3) en présence du Secrétaire général du Forum et du représentant permanent du Mexique à l’OMM.

 

image

Services météorologiques public 

Formation du public et services d'approche 

Les Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) jouent un rôle essentiel dans la préparation de prévisions et d’alertes, mais aussi en garantissant que les produits et services livrés au public et aux autres utilisateurs soient bien compris et mis en oeuvre correctement pour une efficacité optimale.

A cet égard, les SMHN ont également un rôle important à jouer dans la formation des utilisateurs à l’emploi de ces produits. A cette fin, l’OMM a pris l’initiative de développer un projet visant à aider les SMHN à éduquer leur public. L’objectif est d’améliorer la compréhension de l’utilité des services publics de météorologie ainsi que de sensibiliser le public à l’incertitude qui caractérise les prévisions météorologiques. Ce projet vise également à promouvoir la compréhension des sciences de la Terre dans l’enseignement primaire et secondaire.

 

image

On espère ainsi que le public sera mieux armé pour prendre des décisions éclairées et pour réagir de manière appropriée aux informations officielles diffusées par les SMHN. Ces efforts aboutiront à une réduction des pertes humaines et matérielles dues aux phénomènes météorologiques extrêmes et à une meilleure utilisation des informations sur le temps dans les activités quotidiennes de la société, qu’il s’agisse d’économie ou de loisirs. 

Voir sous: http://www.wmo.int/web/aom/pwsp/index.html

image

Météorologie marine

Navires d'observation bénévoles 

Le Système de navires d'observation bénévoles (VOS) de l'OMM est un programme mondial auquel participent actuellement quelque 6700 navires de 55 pays. Ces navires effectuent et transmettent des observations météorologiques en haute mer. Les données qu’ils fournissent sont indispensables aux spécialistes de la météorologie maritime afin de déterminer les conditions prévalant sur les océans, pour lesquelles on dispose de peu d’observations. Ces données sont également essentielles pour alimenter les modèles de prévision destinés à produire des directives météorologiques concernant les océans. Elles permettent aux météorologues d’accroître la précision de leurs prévisions maritimes – à court terme notamment – et elles ont également été intégrées dans des applications climatologiques.

Les agents météorologiques de port (PMO) représentent leur Service météorologique et hydrologique national pour ce qui est des contacts avec les autorités maritimes. Ils jouent un rôle important et l’efficacité du système de navires d’observation bénévoles dépend des initiatives dont ils font preuve.

 

image

Les agents météorologiques de port visitent les navires de leur programme plusieurs fois par an. Durant ces visites, les instruments météorologiques sont calibrés ou réparés, les livres de bord sont inspectés et, si nécessaire, les officiers de bord sont formés. Des briefings météorologiques sont également fournis en fonction des besoins.

Un atelier international de PMO s’est tenu en Allemagne en mars 2006. Il avait principalement pour but d’informer les agents sur les évolutions récentes, d’encourager la communication et de promouvoir des normes mondiales de services.

Un certain nombre de recommandations ont été formulées, en particulier sur la sûreté des navires, le recrutement de davantage de navires d’observation bénévoles, la formation et les services d’approche, l’amélioration de la diffusion des données, l’installation des instruments sur les navires, les méthodes d’observation et de communication des données et la surveillance.

Renseignements détaillés dans la rubrique «Evénements récents» et sous

http://www.wmo.int/web/aom/marprog/marprog.html

 

image

Risques naturels  

Ouragans 

Le Comité des ouragans de l’OMM s’est réuni à Porto Rico en mars/avril. Cette rencontre était notamment consacrée à l’importance de la coopération entre les Services météorologiques et hydrologiques nationaux d’Amérique centrale et d’Amérique du Nord et de la région des Caraïbes pour l’échange d’informations, de prévisions et d’alertes.

La saison des ouragans 2005 a enregistré un record de 27 tempêtes tropicales dénommées, dont 15 ouragans. La liste des noms d’ouragans a été épuisée pour le bassin Atlantique et l’alphabet grec a été utilisé pour la première fois. Au terme d’intenses débats, le Comité a décidé de continuer à utiliser l’alphabet grec.

 

image

Compte tenu des lourdes pertes humaines et matérielles associées à cinq ouragans majeurs en 2005, le Comité a décidé de remplacer Dennis par Don; Katrina par Katia; Rita par Rina; Stan par Sean et Wilma par Whitney.

C’est la première fois que l’on retire cinq noms en une seule saison; quatre avaient été supprimés en 2004, 1995 et 1955.

Les noms sélectionnés doivent être concis, faciles à comprendre lorsqu’ils sont diffusés et culturellement identifiables dans chacune des cultures anglaise, française et espagnole qui prévalent dans les 24 pays du bassin Atlantique.

 

Voir sous: http://www.wmo.int/web/www/TCP/TCP-home.html

 image

 

 

Version imprimable français
Archives MétéoMonde
Il y a 50 ans...
Anniversaires
Événements météorologiques et climatiques à fort impact
 
Liens
Galerie d'art
GEO
Année polaire internationale (IPY)