Juin 2006 Téléchargements & liens

30e anniversaire de l'Observatoire mondial de chimie
atmosphérique VAG de l'OMM au Cap Grim, Australie 

 

Le 11 avril 2006 ont été célébrées les 30 années de fonctionnement ininterrompu de la station de référence pour la pollution atmosphérique du Cap Grim. Le Cap Grim est situé à la pointe nord-ouest de la Tasmanie, à hauteur des fameux "quarantièmes rugissants", la ceinture de vents violents de l’hémisphère Sud. L’observatoire a joué un rôle essentiel dans la détection et la compréhension des changements dans la composition atmosphérique de l’hémisphère Sud dans la perspective du changement climatique. Il fait partie des cinq stations les plus anciennes du réseau mondial comptant 24 observatoires coordonnés par le programme de Veille de l'atmosphère globale (VAG) de l’OMM.

 image  

La station de référence du Cap Grim pour la pollution atmosphérique orientée vers le sud,
vers Woolnorth Windfarm. © Richard Bennett et Bureau météorologique australien
 

   

La station est financée et exploitée par le Bureau météorologique australien et le programme scientifique est codirigé par le CSIRO Marine and Atmospheric Research. Y participent également des chercheurs de l’Université de Wollongong, de l’Université de Tasmanie ainsi que l’ANSTO (Australian Nuclear Science and Technology Organisation).  De nombreux scientifiques actuels et anciens ont pris part aux célébrations du 11 avril aux côtés de représentants des stations VAG d’Afrique du Sud, de Chine, d’Indonésie et de Malaisie. Le chef de la Division de l’environnement de l’OMM, en charge du programme VAG, participait également. Il a dévoilé une plaque commémorative en compagnie de dignitaires australiens et a prononcé une allocution.  

image

Inauguration de la plaque commémorative lors du 30e anniversaire de Cap Grim en
tant qu'observatoire mondial de chimie atmosphérique © Brett Dawes

Cap Grim a commencé à fonctionner dans une caravane empruntée à la NASA en avril 1976. L'un des premiers gaz contrôlé était le dioxyde de carbone. Les mesures de substances destructrices d'ozone ont débuté en 1978 et constituent les plus longs enregistrements continus de ces gaz. Depuis 1976 également, des échantillons d'air pur ont été recueillis régulièrement et stockés dans les archives du CSIRO Marine and Atmospheric Research. Ils constituent une bibliothèque unique d'air pur utilisée par les scientifiques du monde entier pour examiner les changements dans l'atmosphère. En 30 ans, un certain nombre de grandes expériences internationales ont été réalisées dans le cadre des recherches menées au Cap Grim et du Programme international géosphère-biosphère (CIUS), permettant d'évaluer la chimie-aérosol, les processus de formation des nuages et d'oxydation dans la couche limite marine éloignée. Tout récemment, l'observatoire a accueilli la campagne "Precursors to particles 2006", à laquelle ont pris part des délégations venant d'Australie, de Nouvelle-Zélande, d'Allemagne et des Etats-Unis afin de travailler ensemble sur le programme d'étude de l'interface océan - basse atmosphère (SOLAS).     

 

 

image

(a)

image

(b)

Evolution dans l'atmosphère du dioxyde de carbone (a) observée à Cap Grim, le gaz à effet de serre le plus important dans l'atmosphère et du CFC 11 (b), une substance chimique destructrice d'ozone réglementée par le Protocole de Montréal. Le dioxyde de carbone continue à augmenter alors que les CFC ont cessé de progresser à la suite des mesures prises à large échelle par les nations et par l'industrie pour stopper l'utilisation des substances portant atteinte à la couche d'ozone. Les contrôles ont été réalisés dans le cadre de la Convention de Vienne pour la protection de la couche d'ozone (1985) et du Protocole de Montréal (1987) et de ses amendements ultérieurs. 

 

Davantage d'informations sous: http://www.wmo.int/web/arep/gaw/gaw_home.html

 

Version imprimable français
Archives MétéoMonde
Il y a 50 ans...
Anniversaires
Événements météorologiques et climatiques à fort impact
 
Liens
Galerie d'art
GEO
Année polaire internationale (IPY)