Retour page d'accueil
Octobre 2007 Téléchargements & liens

La sécheresse de 2007 en République de Moldova

En République de Moldova, la fréquence des sécheresses et l’intensité des catastrophes naturelles augmentent au fil des siècles. Les sécheresses, qui représentent 13% de l’ensemble des catastrophes naturelles, ont notamment des incidences désastreuses. Au cours des vingt dernières années, le pays a connu des sécheresses catastrophiques en 1994, 2000, 2003 et 2007.

Celles-ci sont dues à l’absence de précipitations ainsi qu’à leur répartition inégale. La probabilité de survenance de graves sécheresses (≤50 des précipitations normales) avec des conséquences catastrophiques durant plusieurs mois de la période de croissance active des cultures y est de 11 à 41 pour cent.

champ

Un champ de tournesols affecté par la grave sécheresse de 2007

Au cours des dernières décennies, les sécheresses ont été plus fréquentes et plus sévères. De 1990 à 2007, neuf années (1990, 1992, 1994, 1996, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007) ont enregistré des périodes sèches plus ou moins intenses causant des pertes pour l’agriculture et l’élevage. En 1990, 1992 et 2003, les sécheresses ont perduré durant toute la période de croissance des végétaux (d’avril à septembre), alors que, les autres années, elles étaient observées uniquement en été.

Les sécheresses des années 1994, 2000, 2003 et 2007 peuvent être qualifiées de catastrophiques et ont causé de lourdes pertes à l’économie du pays.

L’OMM favorise la mise en place de centres de gestion de la sécheresse afin d’aider les pays Membres à mieux faire face aux problèmes causés par la sécheresse. L’OMM et le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) ont organisé une série d’ateliers et de réunions en vue de mettre sur pied le Centre de gestion de la sécheresse pour l’Europe du Sud Est (CGSESE), dans le cadre de l’UNCCD.

Le CGSESE, accueilli par la République de Slovénie, desservira dix autres pays, soit l’Albanie, la Bosnie Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, l’ex République yougoslave de Macédoine, la Grèce, la Hongrie, la République de Moldova, la Roumanie, la Slovénie et la Turquie.

En étroite collaboration avec les SMHN, le CGSESE coordonnera et facilitera l’élaboration, l’évaluation et l’utilisation des outils et politiques de gestion des risques dans l’Europe du Sud Est, en vue d’améliorer la préparation aux situations de sécheresse et la réduction de leurs impacts.

La sécheresse qui a frappé la République de Moldova en 2007 a débuté à l’automne 2006. La quantité de pluie tombée du 1er septembre 2006 au 6 août 2007 n’a représenté que 50 à 70% des précipitations habituelles. La situation a empiré en mai et juin 2007, alors que la quantité de précipitations n’atteignait que 30% du niveau normal et que la température moyenne de l’air était de 21-23°C, c’est-à-dire 3-4°C au-dessus de la température normale. Les périodes continues sans précipitations ont varié entre 28 et 73 jours et le nombre de jours avec une humidité relative de l’air ≤ 30% a été de 55 à 78, ce qui est trois à quatre fois supérieur à la normale.

Le nombre de jours avec des températures maximales excédant 30°C a été de 36 à 45, ce qui est trois fois supérieur à la normale, et le nombre de jours avec des températures maximales excédant 35°C a été de 10 à 12. Une température de l’air maximale de 41.5°C a été enregistrée le 21 juillet 2007 à la station météorologique de Camenca.

La sécheresse catastrophique de 2007 a touché plus de 80% du territoire du pays. Il s’agit de la plus grave jamais enregistrée depuis que les relevés instrumentaux existent. Si l’on prend en considération les principaux indices agrométéorologiques, la sécheresse de 2007 a été plus sévère que celle de 1946 (figures 1 et 2) et a causé des dommages économiques se montant à 1 milliard de dollars des Etats-Unis.

figure 1
Figure 1 — Temperature moyenne de l’air mensuelle (°C) en 1946 et en 2007 à Chisinau  
figure 2
Figure 2 — Quantité (mm) de précipitations reçues en 1946 et en 2007 à Chisinau

L’agriculture a été le secteur le plus gravement touché par la sécheresse de 2007. Les conséquences sur les principales cultures, telles que le maïs, le tournesol, le tabac ainsi que les arbres fruitiers ont été catastrophiques (figures 3 et 4) et les industries qui leur sont liées ont été privées de matières premières. La situation est également désastreuse dans le secteur de l’élevage. Les effets négatifs subis par ces secteurs continueront à se faire sentir au cours de l'année prochaine.

Devant l’ampleur de la situation, la République de Moldova a demandé l’aide de la communauté internationale.

Davantage d’informations sur le site web du Service hydrométéorologique national.

Constantin Mihailescu
Valeriu Cazac
Ilie Boian

couverture

Climate Change and Hazards Prediction in the Black Sea Region (changement climatique et prévision des dangers dans la région de la mer Noire)

Par Constantin Mihailescu
Traduction anglaise, 2005
ISBN 9975-9790-6-8
272 pp.
Nombreux chiffres et cartographies en couleur.

Cet ouvrage est consacré aux principaux aspects de l’évolution climatique régionale et aux dangers naturels menaçant la région de la mer Noire et de la République de Moldova en particulier. Il couvre la géographie, les paléoclimats, l’évolution climatique, la prévision climatique à long terme, les causes et les tendances du changement régional (y c. les effets anthropiques) ainsi que l’activité solaire et son influence sur le climat et la biosphère.

 

 

 

Version imprimable Français
Archives MétéoMonde
Il y a 50 ans...
Anniversaires
événements à fort impact
 
Liens
Galerie d'art
GEO
Année Polaire Internationale
Nouvelles
Programmes
Publications
Contact for content: pwmu[at]wmo.int - WMO - OMM ©2007 Geneva, Switzerland