Thèmes world map
Thèmes > Pays les moins avancés

Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés (PMA)

  bangladesh

Les pays les moins avancés (PMA) constituent une catégorie particulière d’États qui se caractérisent notamment par leur extrême pauvreté, la faiblesse de leurs économies, l’insuffisance de leurs ressources institutionnelles et humaines et, souvent, leur vulnérabilité aux catastrophes naturelles. Pour faire face aux problèmes et aux besoins spécifiques de ces pays, le quatorzième Congrès météorologique mondial (mai 2003) a créé le Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés (PMA) destiné à renforcer les capacités des Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) pour que ceux-ci puissent contribuer pleinement au développement socio-économique des pays concernés.

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’action de Bruxelles en faveur des pays les moins avancés pour la décennie 2001-2010, adopté en mai 2001 lors de la troisième Conférence des Nations Unies consacrée à ces pays. 

Le Programme d’action de Bruxelles en faveur des PMA définit un certain nombre d’objectifs exprimés sous la forme de sept engagements concrets:

1. Encourager une action axée sur la population
2. Assurer une bonne gouvernance aux niveaux national et international
3. Renforcer les capacités humaines et institutionnelles
4. Mettre en place les capacités de production nécessaires pour que les PMA bénéficient de la mondialisation
5. Renforcer le rôle du commerce dans le développement
6. Réduire la vulnérabilité et protéger l’environnement
7. Mobiliser des ressources financières


Le respect de ces sept engagements, et en particulier des engagements 1, 3, 4, 6 et 7, passe notamment par une exploitation appropriée des services météorologiques, climatologiques et hydrologiques.

Pour assurer la pleine mise en œuvre du Programme de l’OMM en faveur des PMA, un Bureau a été spécialement mis en place au sein du Secrétariat. Il travaille en liaison étroite avec les bureaux de l’ONU chargés des PMA et de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement définis par l’ONU, ainsi qu’avec les autres institutions susceptibles de contribuer à la mise en œuvre du Programme.

Compte tenu du caractère pluridisciplinaire du Programme de l’OMM en faveur des PMA, un certain nombre d’actions ont été engagées au bénéfice de la plupart des 50 PMA au titre du Programme lui-même mais également dans le cadre des autres programmes scientifiques et techniques de l’Organisation. Ces actions prennent diverses formes, parmi lesquelles l’attribution de bourses d’étude, le soutien à la participation d’experts des PMA aux réunions organisées par l’OMM, la mise en œuvre d’activités spécifiquement axées sur la sensibilisation et la formulation de projets, et l’organisation d’activités novatrices dans le domaine du renforcement des capacités, et notamment d’ateliers sur les pratiques recommandées pour une exploitation optimale des services météorologiques, climatologiques et hydrologiques au bénéfice d’un développement socio-économique durable.

En 2006, l’OMM a participé à plusieurs réunions de consultation inter-institutions afin de préparer l’examen approfondi à mi-parcours de la mise en œuvre du Programme d’action de Bruxelles en faveur des PMA. Elle a également participé à la réunion préparatoire régionale des PMA d’Afrique dans le cadre de la CEA-ONU à Addis-Abeba (Éthiopie), en février, et à la conférence ministérielle de tous les PMA, à Cotonou (Bénin), en juin. Elle a enfin pris part à la réunion de haut niveau de la soixante-et-unième réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre, au cours de laquelle les dirigeants de la planète ont renouvelé leur engagement à satisfaire les besoins spécifiques des PMA et reconnu que la communauté internationale devrait soutenir les efforts de ces derniers par le biais d’un appui substantiel.

En septembre 2006, l’OMM a organisé une manifestation spéciale sur les services météorologiques, climatologiques et hydrologiques au service du développement et de l’atténuation des effets des catastrophes dans les PMA, dans le cadre de l’examen global approfondi à mi-parcours de la mise en œuvre du Programme d’action de Bruxelles pour la décennie 2001-2010. Cette réunion a permis de renforcer l’image et la notoriété de l’OMM et des SMHN au sein du système des Nations Unies et auprès des pays Membres.

On peut consulter à ce propos le dépliant intitulé «Des services météorologiques, climatologiques et hydrologiques pour les pays les moins avancés».

Au nombre des activités prévues, figurent notamment:

  • L’élaboration et la mise en œuvre de projets de démonstration et de projets pilotes destinés à montrer comment l’information, les produits et les services météorologiques, hydrologiques et environnementaux connexes contribuent au développement durable des PMA et des petits pays insulaires en développement (PEID), dans des domaines tels que la lutte contre la pauvreté, la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles, la protection de l’environnement, la sécurité alimentaire, la santé ou la gestion des ressources énergétiques et des ressources en eau;
  • L’organisation d’activités de renforcement des capacités à l’intention des cadres moyens et supérieurs des SMHN des PMA, notamment dans les domaines de l’encadrement, de la gestion, de la mobilisation de ressources, de la planification stratégique, du marketing et de la communication;
  • L’élaboration et la mise en œuvre de plans de développement et de modernisation des SMHN des PMA et des PEID, et notamment de projets en accord avec les stratégies et les programmes nationaux de développement qui pourraient contribuer utilement à la réalisation des objectifs du Programme d’action de Bruxelles en faveur des PMA;
  • La sensibilisation des décideurs, des responsables politiques et des autres parties prenantes aux avantages socio-économiques des services météorologiques, climatologiques et hydrologiques;
  • Le développement et la mise en œuvre de projets de connexion à Internet dans les pays qui le nécessitent;
  • L’élaboration de directives visant à promouvoir la contribution des SMHN et de l’OMM à la réalisation des objectifs internationaux de développement tels ceux énoncés dans la Déclaration du Millénaire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
top
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité