Thèmes world map
Thèmes > Pays les moins avancés

 

Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés

(Extrait du Rapport final abrégé du Quatorzième Congrès météorologique mondial)

3.7.1.32 Le Congrès a noté que la troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (PMA) s’était tenue à Bruxelles en mai 2001 dans le but principal de passer en revue la mise en œuvre du Programme d'action en faveur de ces pays, approuvée en 1991. Ayant jugé que la communauté internationale n’avait apporté qu’une aide limitée aux PMA durant la décennie écoulée, les participants à la conférence sont convenus qu’il faudrait adopter des approches nouvelles pour apporter à ces pays le soutien dont ils ont besoin pour améliorer leur économie et le sort des populations. Aussi ont-ils adopté un Programme d’action en faveur des pays les moins avancés pour la décennie 2001-2010, destiné à améliorer, par une accélération soutenue de la croissance économique, les conditions de vie de plus de 600 millions d’êtres humains qui vivent dans les 49 pays concernés. Pour que les engagements pris soient tenus, il a été demandé au système des Nations Unies, dont l’OMM fait partie, de jouer un rôle de premier plan dans la mise en œuvre dudit Programme d’action.

3.7.1.33 Le Congrès a noté que le Conseil exécutif de l’OMM, lors de sa cinquante-troisième session, avait prié le Secrétaire général d'élaborer des propositions concernant l'appui que l'OMM pourrait apporter à la mise en œuvre du Programme d'action en faveur des pays les moins avancés pour la décennie 2001-2010 et que celui-ci était convenu qu’il faudrait élaborer pour cela un Programme de l’OMM en faveur des PMA. Le Congrès a noté aussi que plusieurs institutions du système des Nations Unies, notamment l’UIT, l’OMI, la CNUCED et l’OIT, avaient déjà établi des programmes spéciaux en faveur des PMA dans leurs domaines de compétence. Il a donc décidé de créer un Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés dont l’objectif à long terme serait de contribuer de manière rationnelle et en temps voulu, par un renforcement des capacités et des compétences des SMHN, aux efforts que ces pays déploient dans le domaine économique et social. Il est convenu que le Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés reposerait sur les initiatives déjà prises dans les Régions de l’OMM, à savoir notamment la Stratégie de renforcement des systèmes de base de la VMM dans la Région I, le Plan stratégique pour l’amélioration des SMHN de la Région II, le Plan d’action stratégique pour le développement de la météorologie dans le Pacifique et d’autres encore telles que le NEPAD, les plans d’action régionaux du SMOC ainsi que les plans d’action élaborés par plusieurs PMA dans le cadre de groupements économiques régionaux en Afrique et en Asie. Le programme se composerait d’activités de renforcement des capacités et de mise en valeur des ressources humaines, de renforcement et d’entretien des infrastructures nécessaires à la météorologie ainsi que d’appui aux domaines prioritaires que sont notamment la prévention des catastrophes naturelles pour en atténuer les effets, la surveillance et la prévision du climat, et la prévision des crues et l’évaluation des ressources en eau ainsi que leur mise en valeur. Dans l’annexe IV du présent rapport sont exposés la finalité, la portée et les objectifs du programme ainsi que les activités prévues, ce qu’il y aura lieu d’inclure dans la section correspondante de la partie consacrée au Programme de coopération technique dans le sixième Plan à long terme de l’OMM.

3.7.1.34 Pour lancer le programme en question, le Congrès a adopté la résolution 21 (Cg-XIV).

3.7.1.35 En ce qui concerne la mise en œuvre du programme, le Congrès est convenu qu’il faudrait lancer des projets spécialement destinés à répondre aux besoins les plus urgents des SMHN des pays les moins avancés. On s’efforcerait pour cela de suivre de près l’évolution de ces besoins et de s’attacher à obtenir des fonds pour plusieurs pays à la fois afin de parvenir à des résultats tangibles et durables. Le Congrès a demandé au Secrétaire général de créer un fonds d’affectation spéciale de l’OMM en faveur des PMA pour mobiliser des ressources supplémentaires, autres que les ressources provenant des sources existantes, telles que le PCT de l’OMM et les fonds d’affectation spéciale. Le fonds serait alimenté à partir des contributions volontaires en espèces apportées par les Membres, par les organismes de financement bilatéral et multilatéral, y compris la Banque mondiale, par les banques régionales de développement, par les ONG et par le secteur privé. La finalité de ce fonds est exposée dans l’annexe V du présent rapport. Pour lancer le fonds en question, le Congrès a accepté d’y apporter une modeste contribution prélevée sur le PCV(F). Il a demandé au Secrétaire général de trouver un moyen de mobiliser des ressources pour le programme, en tenant compte des fonds d’affectation spéciale et autres sources de financement existants.

3.7.1.36 Afin de garantir le succès de la mise en œuvre du programme, le Congrès a exhorté tous les Membres à participer à ce programme. Il a demandé au Conseil exécutif de suivre les progrès accomplis et de donner les conseils nécessaires concernant la mobilisation de ressources et la mise en œuvre du programme.

Résolution 21 (Cg-XIV)

Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés

LE CONGRÈS,

Notant:
1) que la troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (Bruxelles, mai 2001) a adopté le Programme d’action en faveur des PMA pour la décennie 2001-2010,
2) que ce Programme d’action est destiné à améliorer, par une accélération soutenue de la croissance économique, les conditions de vie de plus de 600 millions d’êtres humains qui vivent dans les 49 pays les moins avancés,
3) qu’il a été demandé au système des Nations Unies, dont l’OMM fait partie, de jouer un rôle de premier plan dans la mise en oeuvre dudit Programme d’action,
4) que plusieurs institutions du système des Nations Unies ont déjà mis sur pied des programmes spéciaux en faveur des PMA dans leurs domaines de compétence,
5) que les Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) ont un rôle important PMA en faveur du développement socioéconomique,

Considérant:
1) que le Conseil exécutif de l’OMM, à sa cinquante-troisième session, est convenu qu’il fallait mettre sur pied un programme de l’OMM en faveur des PMA,
2) que le Conseil exécutif a demandé au Secrétaire général de préparer des propositions appropriées concernant le soutien que l’OMM peut apporter à la mise en œuvre du Programme d’action en faveur des PMA,
3) que plusieurs actions ont été menées tout spécialement pour aider les SMHN des PMA, mais qu’elles ont donné des résultats limités,

Décide:
1) de créer un Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés afin de veiller à long terme à ce que les SMHN des PMA contribuent efficacement aux programmes de développement économique et social des pays concernés;
2) d’inclure ce programme dans le sixième Plan à long terme de l’OMM, sous le Programme de coopération technique;

Demande au Conseil exécutif de suivre l’élaboration et la mise en œuvre du programme et de prodiguer des conseils sur les meilleurs moyens de mobiliser des ressources;

Prie le Secrétaire général:
1) de créer un fonds d’affectation spéciale pour financer le Programme de l’OMM en faveur des pays les moins avancés et de prendre les mesures qui s’imposent pour mobiliser les ressources nécessaires;
2) de faire rapport au Quinzième Congrès sur la mise en œuvre de ce programme;

Prie instamment les Membres de participer activement à la mise en œuvre du programme et de contribuer à son financement.

 
top
Lien

Résolution


 
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité