Thèmes world map
Thèmes > Recherche

Recherche

  figure

L’OMM organise et soutient la recherche internationale afin de renforcer les capacités de ses Membres dans les domaines de l’observation, de la prévision et de la prestation de services relatifs au temps, au climat, à l’eau et à l’environnement et de l’évaluation scientifique des conditions environnementales au plan régional et mondial. Jusqu’à présent, cette recherche a joué un rôle capital dans l’amélioration sans précédent de la qualité et de la fiabilité des prévisions et projections météorologiques, climatiques et environnementales et des connaissances scientifiques dont se servent les décideurs pour prévenir et/ou réduire les risques liés aux catastrophes naturelles. À l’avenir, cette recherche internationale sera essentielle pour permettre à la société planétaire de remédier aux effets des conditions météorologiques dangereuses (ouragans, inondations, tornades, etc.), des extrêmes climatiques (sécheresses, etc.) et des phénomènes influant sur la qualité de l’air (smog urbain ou régional, incendies de forêt, tempêtes de sable et de poussière, etc.) et d’élaborer des stratégies d’adaptation à l’évolution et à la variabilité du climat.

Les programmes de recherche de l’OMM viennent aussi à l’appui des conventions environnementales internationales pertinentes et des protocoles connexes pour ce qui concerne en particulier les substances qui appauvrissent la couche d’ozone, les changements climatiques, la désertification et la lutte contre la sécheresse. Les évaluations scientifiques coparrainées par l’OMM sur lesquelles se fondent ces conventions permettent de mettre en œuvre des politiques optimales pour protéger la couche d’ozone (Convention de Vienne, 1985 ; Protocole de Montréal, 1987), réduire les effets du transport à longue distance des polluants atmosphériques (Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance, 1979) et faire face à l’évolution et à la variabilité du climat (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), 1994). Par exemple, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est une organisation scientifique internationale coparrainée par l’OMM et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), dont le secrétariat est hébergé par l’OMM. Les évaluations périodiques auxquelles procède le GIEC permettent d’obtenir les meilleures informations d’ordre scientifique, technique et socioéconomique dont on peut disposer pour mieux comprendre le fondement des risques que l’évolution et la variabilité du climat font courir aux personnes, aux biens et aux infrastructures. Les connaissances scientifiques accumulées grâce aux programmes de recherche parrainés par l’OMM contribuent aussi à l’élaboration de solutions possibles pour l’adaptation aux effets néfastes des changements climatiques et de la variabilité du climat et l’atténuation de ces effets et servent en outre de base pour l’élaboration des politiques et des actions que les nations du monde entier doivent engager par le biais de la CCNUCC.

Une illustration remarquable de l’importance du rôle et de l’aptitude au partenariat de l’OMM en matière de recherche consiste en l’Année polaire internationale 2007/08. Cette ambitieuse campagne de recherche scientifique et d’observation axée sur les régions polaires et coordonnée à l’échelle internationale devrait permettre d’en apprendre plus long sur ces régions et leur rôle dans le système climatique terrestre et de mieux comprendre l’influence qu’elles pourraient à l’avenir exercer sur l’évolution et la variabilité du climat.

La Commission des sciences de l’atmosphère de l’OMM, le Comité scientifique mixte pour le Programme mondial de recherche sur la prévision du temps et le Département de la recherche apportent leur aide aux Membres de l’OMM par l’intermédiaire des programmes suivants :

  • Le Programme mondial de recherche sur le climat (PMRC) et les principaux projets qui en relèvent (GEWEX, CLIVAR, CliC et SPARC);
  • Le Programme mondial de recherche sur la prévision du temps (PMRPT), y compris le programme THORPEX;
  • Le programme sur la chimie de l’atmosphère relevant de la Veille de l’atmosphère globale (VAG).

 

 
top
© Organisation Météorologique Mondiale | OMM, 7bis, avenue de la Paix, Case postale No. 2300, CH-1211 Geneva 2, Switzerland - Tel.: +41(0)22 730 81 11 - Fax: +41(0)22 730 81 81 Nous contacter Copyright | Confidentialité | Messages frauduleux | Responsabilité | Directives | Achat | Nations Unies | Accessibilité