Accueil


  1. Journée Météorologique Mondiale 2016

    23 MARS

    PLUS CHAUDE

    PLUS SEC

    PLUS HUMIDE

    REGARDONS L’AVENIR EN FACE


    Next Slide

  2. PLUS CHAUDE

    Heatwaves

    Des vagues de chaleur ont frappé de nombreuses régions dans le monde, pulvérisant des records à maints endroits. En Espagne, le mercure a atteint 46,2 °C à Valence et à Lanzarote au mois de mai, soit 6 °C de plus que le précédent record enregistré pour ce mois. En Égypte, les températures maximales dans la ville de Louxor ont atteint 47,6 °C en juillet, et à Vredendal, en Afrique du Sud, le thermomètre a affiché 48,4 °C en octobre.

    Read more

  3. PLUS SEC

    Sévissant depuis plusieurs années, la sécheresse a continué de ravager le nord-est du Brésil et l’ouest de l’Amérique du Nord, où l’Alaska a connu cette année un record d’incendies. L’Amérique centrale, les Caraïbes et l’Afrique australe ont souffert elles aussi d’un déficit pluviométrique, aggravé par El Niño. En Inde, les pluies de la mousson du sud-ouest ont été inférieures à la normale, tandis qu’en Indonésie, la sécheresse a favorisé l’apparition de violents incendies de forêt qui se sont propagés aux pays voisins.

    Read more

  4. PLUS HUMIDE

    Plus l’atmosphère se réchauffe, plus elle peut contenir de vapeur d’eau, ce qui accroît la fréquence des épisodes de précipitations extrêmes. Le mois de janvier a été marqué par les pires inondations qu’ait connues le Malawi et le mois de mai est le plus pluvieux qu’aient connu les États-Unis, dans leur partie continentale (hormis l’Alaska). On assiste à une augmentation du nombre de cas de cumul de pluie sur 24 heures dépassant la normale mensuelle. Lors de la mousson, une station au Pakistan a enregistré 540 mm de pluie en 24 heures, alors que la moyenne annuelle nationale est de 336 mm. En Inde, la ville de Chennai a reçu 500 mm de pluie en 24 heures entre le 1er et le 2 décembre, soit le pire déluge de mémoire d’homme, tandis qu’au Royaume-Uni, le record de précipitations en 24 heures a été battu le 5 décembre, avec 341,4 mm dans le comté de Cumbria.

    Read more

  5. REGARDONS L’AVENIR EN FACE

    Fort heureusement, les gouvernements ne contestent plus, au vu des éléments scientifiques, la réalité du changement climatique et la nécessité de prendre d’urgence des mesures. Il faudra redoubler d’efforts pour développer des technologies propres, notamment dans le secteur de l’énergie, en multipliant les investissements dans ce domaine. Mais nous ne partons pas de zéro. Nous avons déjà à notre disposition tout un éventail de techniques et de moyens d’action qu’il convient d’appliquer à plus grande échelle. Pour ce faire, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice, qu’il s’agisse du simple citoyen, des collectivités locales, des entreprises, des organisations de la société civile, des gouvernements ou encore des agences du système des Nations Unies.

    Read more