Problèmes environnementaux

Les problèmes qui accompagnent notre monde en mutation

© ollyy

La population mondiale augmente.

Nous sommes plus nombreux à vivre dans des grandes villes et sur les côtes.

La pollution continue d’être déversée dans notre atmosphère et dans nos océans.

Certes, notre monde change...mais nous avons le pouvoir de le changer différemment.

© abcphotosystem L’augmentation des températures océaniques et l’acidification des océans auront des conséquences dramatiques sur les magnifiques récifs coralliens qui vivent aujourd’hui dans nos océans.

Les océans, qui recouvrent 70 % de la surface de la Terre et constituent le plus grand habitat de la planète, sont soumis à un stress croissant en raison des activités humaines.

Les océans absorbent entre la moitié et les trois quarts des gaz à effet de serre que nous envoyons dans l’atmosphère chaque année. Ce faisant, ils ont ralenti le réchauffement de la planète et le changement climatique

Mais cela a un prix.

Lorsque le dioxyde de carbone des gaz à effet de serre se dissout dans l’eau de mer, il fait baisser le pH de nos océans. Depuis le début de l’ère industrielle, l’eau de mer est devenue plus acide (son pH a diminué de 0.1) et va continuer de s’acidifier au fil du XXIème siècle.

L’acidification des océans devrait affecter les écosystèmes océaniques, tels que les récifs coralliens et les organismes vivants qui habitent dans ces écosystèmes. Cela changera donc la vie des océans et sa chaîne alimentaire, et, par voie de conséquence, nos réserves en poisson. 

Liens utiles:
Acidification de l'océan, Pêches et Océans Canada

L’acidification de l’océan, UNESCO

© Songquan Deng Forte de sa population de plus de 20 millions d’habitants, Shanghai (Chine), est l’une des plus grandes mégapoles mondiales.

On estime que d’ici 2050, deux personnes sur trois vivront en zone urbaine, à mesure qu’un nombre croissant de gens gagne la ville en quête de travail et d’opportunités.

Comme de nombreuses villes, y compris les «mégapoles» qui comptent plus de 10 millions d’habitants, sont bâties le long des côtes, elles sont exposées aux tempêtes tropicales. L’ouragan Sandy qui a frappé New York en 2012 est un exemple de tous les dégâts que peuvent causer les tempêtes tropicales aux villes côtières.

Les embouteillages, la pollution et leurs conséquences sur notre santé sont encore d’autres grands problèmes auxquels sont confrontées les populations urbaines. 

Les services météorologiques ont un rôle de taille à jouer, étant donnée l’influence du temps sur:

  • Les réserves en énergie
  • Les systèmes de transport
  • La gestion de l’eau
  • Les niveaux de pollution

Le programme de météorologie urbaine de l’OMM met en avant des solutions pour faire face aux multiples risques que rencontrent les villes, tandis que de nombreux Membres de l’OMM prodiguent des conseils sur la pollution aux gouvernements qui peuvent alors utiliser ces informations pour émettre des alertes santé et des restrictions de circulation.