La voix scientifique de l’ONU sur le temps, le climat et l’eau

Prévenir rapidement en cas de phénomène météorologique violent, alerter à l’avance sur la qualité de l’air et le changement climatique pour sauver des vies, protéger les biens matériels et contribuer au développement durable

90 % de toutes les catastrophes sont imputables au temps, au climat et à l'eau.

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) joue le rôle de chef de file mondial et apporte expertise et coopération internationale pour tout ce qui a trait au:

  • Temps
  • Climat
  • Hydrologie et ressources en eau
  • Autres questions liées à l’environnement

L’OMM se charge de coordonner les activités des pays du monde entier, afin qu’ils puissent produire, échanger et utiliser des informations relatives au temps, au climat et à l’eau.

L'objectif ultime de l’OMM est de favoriser un développement durable et en toute sécurité, ainsi que de préserver la planète pour les générations présentes et à venir.

L’OMM compte 191 pays et territoires Membres (en date de janvier 2013).  Cliquez ici pour voir si votre pays fait partie de ces Membres.

L’OMM est une institution spécialisée des Nations Unies. Elle fait partie du système des Nations Unies, tout en étant une organisation indépendante, avec des règles, une composition et des ressources qui lui sont propres.

Téléchargements:
Organigramme du système des Nations Unies [PDF]

Liens utiles:
Liste des Membres de l’OMM
Les Nations Unies

© Martin Good

La météorologie est une science qui fait appel à la physique, aux mathématiques et à la chimie pour comprendre l'atmosphère et ses phénomènes, particulièrement le temps et le climat.

Personne ne peut vraiment revendiquer avoir été le premier météorologue. Prévoir le temps a toujours été vital pour la survie de l’humanité.

Bien avant l’avènement de la science moderne, l’observation du ciel et d’autres méthodes, comme observer le vol des oiseaux, constituaient autant de façons de prévoir le temps.

Toutefois, lorsque les sociétés se sont développées, l’Homme s’est lancé dans l’étude du temps et des changements saisonniers du vent (comme la mousson), car ces éléments étaient fondamentaux pour les voyages, le commerce et sa subsistance.

Les traces des premières civilisations contiennent d’innombrables références au temps et au climat. Il faudra pourtant attendre 1657 pour que le Grand-duc de Toscane, Ferdinand II de Médicis, crée le premier réseau météorologique international attesté. Son Accademia del Cimento installa sept stations météorologiques en Italie et une en France, en Allemagne, en Pologne et en Suisse.

Liens utiles:
Vidéo «Un monde de météo»

?

Les phénomènes météorologiques, climatiques ou hydrologiques engendrent des aléas tels que sécheresse, inondations, vents tempétueux, cyclones tropicaux, températures extrêmement élevées ou basses, glissements de terrain et feux de forêt. Ils influent même sur les maladies telles que le paludisme, ainsi que sur les invasions par des insectes comme les nuages de sauterelles.

Pour le temps et le climat, il n’existe pas de frontière politique.

Lorsque l’on passe d’un pays à l’autre, il ne s’arrête pas de pleuvoir parce que l’on a franchi la frontière.

C’est pourquoi toutes les nations doivent coopérer afin de développer leurs compétences météorologiques et de prévoir le temps. L’information doit circuler rapidement et librement autour du monde.

C’est pour cette raison que l’OMM a été créée.

Elle coordonne les activités des services météorologiques et hydrologiques nationaux de ses Membres.  

© Amana productions inc.

Imaginez tous les processus météorologiques, climatologiques, hydrologiques et environnementaux à l’œuvre dans le monde; aucune organisation ne pourrait arriver, toute seule, à tous les comprendre.

C’est pourquoi l’OMM travaille en partenariat avec un vaste éventail de partenaires tels que:

Les services météorologiques et hydrologiques nationaux
Il s'agit des organismes météorologiques, hydrologiques et climatologiques nationaux chargés de recueiller, d'analyser et de diffuser des informations, telles que les prévisions météorologiques. Les Membres de l'OMM désignent en général le directeur de ces services pour les représenter auprès de l'OMM.

Les institutions internationales
Celles-ci comprennent d’autres organisations des Nations Unies et organismes intergouvernementaux, ainsi que des organisations non gouvernementales internationales, telles que celles figurant sur cette liste.

D’autres organisations
Comme les sociétés météorologiques et hydrologiques.

Le milieu universitaire
Il comprend les chercheurs et les scientifiques qui conduisent des travaux dans le domaine météorologique.

Les médias
La radio, la télévision et les média sur l’Internet sont les principaux canaux permettant aux personnes d’obtenir des actualités, des conseils et des alertes d’ordre météorologique. Les prévisions météo figurent parmi les programmes de radio et de télévision les plus prisés. Du reste, tous les smartphones sont livrés avec une application météo. L’OMM est en partenariat avec les médias pour diffuser auprès du grand public une information météorologique et climatologique fiable.

Le secteur privé
Le temps, le climat et l’eau influent de maintes façons sur les entreprises et les secteurs économiques comme les transports, l’aviation, la construction et le tourisme. Le secteur privé est à la fois producteur et utilisateur de services météorologiques et climatologiques. L’OMM et ses Membres œuvrent pour garantir au secteur privé la meilleure information possible afin d’optimiser l’efficacité et la sécurité.

© Syaheir Azizan

L’OMM a été créée en 1950 et son siège se trouve à Genève, en Suisse. Elle est devenue une institution spécialisée du système des Nations Unies en 1951.

L’OMM est à l’œuvre depuis plus de 60 ans pour approfondir la compréhension des systèmes météorologiques et climatiques. Elle a renforcé la mise à disposition d’informations sur l’état de l’atmosphère, des océans et des réserves en eau douce de la Terre.   

L’OMM et ses Membres continueront de travailler main dans la main pour trouver des solutions mondiales à des problèmes mondiaux, protéger les populations du monde entier et préserver notre planète pour les générations à venir.

© WMO archives